Restrictions religieuses: quelles sont les personnes visées ?

le
1
Le Haut conseil à l'intégration propose d'interdire les signes d'appartenance religieuse dans les universités. Le Figaro fait le point sur les pratiques autorisées ou non et les publics visés par ces règles.
1) Les fonctionnaires

Corollaire du principe de neutralité de l'Etat, le principe de laïcité leur est particulièrement destiné. Des lors que la puissance publique est neutre, ceux qui agissent en son nom ne peuvent manifester leur convictions religieuses. Les fonctionnaires sont donc soumis à un strict devoir en la matière.

Un principe rappelé avec force par une circulaire du 13 avril 2007: «le fait pour un agent public de manifester ses convictions religieuses dans l'exercice de ses fonctions constitue un manquement à ses obligations». En clair, les fonctionnaires ne peuvent pas porter le voile, la kippa ou de grandes croix. Une règle qui ne souffre d'aucune exception... et qui s'applique également aux salariés du privé qui exercent u...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1531771 le lundi 5 aout 2013 à 19:42

    La question à poser est plutôt "Quelles personnes à viser ?!?"