« Rester à l'écart des actions et garder du cash » Valérie Gastaldy, Day By Day

le
6

Valérie Gastaldy, stratégiste chez Day By Day, souligne que les doutes portent surtout sur l'économie américaine. Elle apporte un éclairage sur les perspectives des indices américains via un focus sur les secteurs des biotechs et des transports aux Etats-Unis.
Valérie Gastaldy, stratégiste chez Day By Day, était l'invitée de Lucie Morlot dans l'émission Direct Marchés.

Copyright (c) 2016 www.TVFinance.fr


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mikkaela le mardi 19 jan 2016 à 12:14

    ce qui est clair est que les politiques pratiquent la langue de bois...Il est difficile de croire le contraire. 2016 risque d'être une année difficile et chaotique. Le gros problème est l'emploi et les salaires, toujours pas résolu...et la reprise de la croissance dont on parle sans arrêt mais où on ne voit pas grand chose de positif, du moins chez nous

  • ronanpas le mardi 19 jan 2016 à 10:09

    tous ces génies de la finances , n'ont qu'une chance sur deux de se tromper , c'est comme l'histoire du médecin qui dit à sa patiente, vous allez avoir un garçon et en même temps, il écrit sur un papier pour Mme X se sera une fille, si c'est un garçon c'est ok ,si c'est une fille il lui sort le papier , il lui a dit ce qu'elle voulait enendre

  • gache1 le lundi 18 jan 2016 à 16:37

    Merci de nous recommander de rester éloigner des actions lorsque les marchés baissent et de garder notre cash. Faut avoir fait beaucoup d'études pour enfoncer des portes ouvertes et nous sevrer de banalités ???

  • Rencho le mercredi 13 jan 2016 à 03:45

    À cinq ou dix ans : de qui se moque-t-elle ? Son commentaire sera depuis longtemps dans les oubliettes, ça suffit l'arnaque !

  • Rencho le mercredi 13 jan 2016 à 03:42

    Il n'y a pas de crise : seulement beaucoup d'injustice dans la répartition des richesses ce qui n'a rien à voir avec les couleuvres que l'on veut nous faire avaler.

  • Rencho le mercredi 13 jan 2016 à 03:37

    Euh ... c'est mitigé ... Je comprend il faut préparer ses arrières. Foutez-lui une pioche en mains et mettez-la au travail, un vrai, pas un truc de parasite inutile. Les marchés nous disent des choses : je dois avoir un problème d'audition. Dommage que Jeanne d'Arc ne soit pas là. Les grosses huiles de la FED : "ce qu'ils disent n'a pas la moindre importance" ce qui compte c'est leurs salaires. Les emplois on s'en fout : ce qu'il faut c'est produire le maxi de richesses avec le mini d'emplois.