Restauration : les produits frais mieux indiqués

le
0
Les députés ont voté un amendement obligeant de signaler les plats élaborés avec des produits frais d'une astérisque dans les menus. Une mesure qui risque de miner les professionnels recourant aux surgelés.

Les restaurateurs risquent d'en avoir pour leurs frais. Dans le cadre de l'examen du projet de loi renforçant les droits, la protection et l'information des consommateurs, l'Assemblée nationale a voté lundi un amendement qui obligera à les professionnels à dévoiler la fraicheur de leurs produits. Ceux-ci devront être systématiquement signalés d'une astérisque dans les menus, au contraire des plats élaborés à partir d'aliments surgelés, sous vide ou à base de conserves.

But de la manoeuvre: favoriser «la santé des consommateurs» et la «qualité de la restauration» des tables de l'Hexagone, précise sur son site Fernand Siré, député UMP des Pyrénées-Orientales, qui a soutenu le texte. Pour l'élu, «trop de brasseries et de restaurants proposent aujourd'hui du tout-fait sans que l'on en soit informé», a-t-il affirmé au Parisien-Aujourd'hui en France.

Spécialiste de la consomation et directrice du Centre de recherche pour l'étude et l'observation des condit

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant