«Ressortir les ragots fait partie du jeu politique»

le
0
INTERVIEW - L'entourage de Martine Aubry accuse la droite de colporter de fausses informations sur elle, provoquant l'indignation de l'UMP. Lancer des rumeurs sur un adversaire est un classique de la politique, analyse Pascal Froissart, spécialiste du sujet au CNRS.

lefigaro.fr. - L'entourage de Martine Aubry accuse le pouvoir de colporter des rumeurs contre elle. Est-ce fréquent dans le débat public ?

Pascal FROISSART. - Ressortir les vieux ragots, faire les fonds de tiroir pour dégoter une histoire qui embarrassera son adversaire fait partie intégrante du jeu politique. D'autant plus en période de campagne présidentielle. C'est un moment impitoyable où le but est de faire du mal à son adversaire.

La rumeur s'inspire parfois d'un fait réel qu'elle vient déformer. Par exemple, pendant la campagne présidentielle de 2002, le passé de militant trotskyste de Lionel Jospin avait été exhumé. Très vite, il avait été accusé d'être une taupe de l'extrême-gauche.

Ce sont toujours les mêmes ragots que l'on ressort. Les politiques en inventent rarement de nouveaux. Les rumeurs qui circulent sur le mari de Martine Aubry existent depuis au moins dix ans dans les cercles de l'extrême-droite. Ces rumeurs ont juste changé de cercle.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant