Résidence secondaire : qui est exonéré d'impôts locaux ?

le
1
La quasi-totalité des plafonnements et autres exonérations en matière de taxes foncières ou d'habitation ne s'appliquent pas aux résidences secondaires. (© DR)
La quasi-totalité des plafonnements et autres exonérations en matière de taxes foncières ou d'habitation ne s'appliquent pas aux résidences secondaires. (© DR)

La quasi-totalité des plafonnements et autres exonérations en matière de taxes foncière ou d’habitation ne s’appliquent pas aux résidences secondaires. Pire encore : certaines villes comme Annecy, Paris, Antibes, Toulouse ou Hendaye appliquent aux «secondes résidences», comme disent nos amis belges, une surtaxe d’habitation de 20 %.

Vous n’échapperez pas non plus à la taxe sur les ordures ménagères. Il n’est pas possible d’obtenir un dégrèvement même si vous n’utilisez le service de ramassage des ordures que quelques semaines par an.

Pour noircir davantage le tableau : le gouvernement planche sur une revalorisation des valeurs locatives cadastrales, qui remontent au début des années soixante-dix, et cette révision pourrait bien entraîner une forte hausse des impôts locaux.

N’oubliez pas le formulaire !

Les quelques cas d’exonération des taxes foncières, dont bénéficient les propriétaires de résidences secondaires, sont toujours ­limités dans le temps et peuvent varier d’une commune à l’autre.

Si vous faites construire, par exemple, vous profiterez d’une exonération de taxes foncières pendant deux ans, voire de cinq ans si le bien respecte certains critères de performance énergétique. Cette exonération vaut pour l’habitation principale comme pour la secondaire.

Néanmoins, pour en bénéficier (c’est là le piège), vous devez impérativement

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cresus57 le mercredi 14 déc 2016 à 17:42

    "Si vous faites construire, par exemple, vous profiterez d’une exonération de taxes foncières pendant deux ans" correction : "Si vous faites construire, par exemple, vous profiterez PEUT ETRE d’une exonération PARTIELLE de taxes foncières pendant deux ans"