Résidence secondaire : pour l'entretien, la note reste salée

le
0
Une maison à la campagne, à la mer ou à la montagne fait toujours autant rêver les Français, mais ce rêve a un prix.


Les frais liés à une résidence secondaire pèsent lourd. Surtout au ­regard de l'occupation des lieux. ­En moyenne, selon une récente enquête Ipsos, une résidence se­condaire est habitée 42 nuits par ­an ­(30 par les propriétaires et 12 par des proches). À raison de 4500 euros tous les ans de frais et d'entretien pour un petit havre campagnard, la facture dépasse les 100 euros par nuit.

Les dépenses en biens d'équipement (meubles, matériel de bricolage...) apparaissent comme le premier poste. Viennent ensuite les taxes et impôts. Evalué à 1154 euros en 2009, ce budget ne cesse de progresser au gré des hausses d'impôts locaux. Autres dépenses à prendre en compte: les gros travaux. Le chiffre moyen de 1145 euros masque de grosses disparités. Une enquête Ipsos estime le montant ­cumulé des travaux de gros entretien (électricité, plomberie, charpente...) à 12.140 euros pour les cinq dernières années. Soit 2428 euros par an pour ceux qui ont lancé un ou plusieurs chantiers et 1145 euros en moyenne. À noter: les travaux liés aux piscines sont rares, ils ne concernent que 3% des résidences secondaires, mais ce seul poste revient à 17.720 euros sur cinq ans. Et la hausse de la TVA sur les travaux devrait faire grimper la note.

Les frais d'entretien et de petits travaux (360 euros) sont assez faibles, car les deux tiers des propriétaires effectuent ces menus travaux eux-mêmes. Ceux qui ont recours à des prestataires externes confient en priorité le jardinage (24%) et le ménage (13%). Côté eau et énergie, le chauffage représente l'essentiel des 280 euros annuels, un poste en augmentation régulière comme l'assurance-habitation (110 euros).

Pour réduire la note, la seule solution consiste à louer ponctuellement le bien. Selon le cabinet de conseil Kanopee, sur trois millions de résidences secondaires, un peu plus d'un million sont proposées à la location. À raison de 566 euros en moyenne par semaine, le revenu brut annuel est de 4520 euros. Déduction faite des impôts locatifs et des frais des intermédiaires (agence, publicité), reste un bénéfice net estimé à 3630 euros par an. C'est non négligeable, mais toujours pas suffisant à couvrir les frais. La résidence secondaire continue à faire rêver les Français, mais ce rêve a un prix.

LIRE AUSSI:

» Les prix des maisons de campagne baissent

» Les prix de l'immobilier vont baisser en 2012

SERVICE:

» Retrouvez toutes les annonces immobilières avec Explorimmo

SUIVEZ LE FIGARO IMMO SUR:

» Twitter: @LeFigaro_Immo

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant