Résidence alternée : le non du gouvernement

le
0
Un amendement voté mercredi en catimini au Sénat veut favoriser ce mode de garde. Le gouvernement y est défavorable. VOS TÉMOIGNAGES - Vous partagez la garde de vos enfants : pourquoi avez-vous fait ce choix ? Faites-nous part de vos témoignages dans les commentaires ou sur .

Un amendement voté en catimini au milieu de la nuit. Mercredi soir, lors de la première lecture au Sénat de la loi sur l'égalité entre les femmes et les hommes, la résidence alternée s'est invitée dans la discussion. Un amendement porté par le Rassemblement démocratique et social européen (RDSE), groupe à majorité Parti radical de gauche (PRG), veut imposer «de privilégier dans l'intérêt des enfants la résidence alternée quand c'est possible» en cas de divorce des parents, comme cela est déjà le cas en Belgique ou en Italie. Sans l'imposer, il veut la rendre prioritaire. «En cas de désaccord des parents, le juge entend le parent qui n'est pas favorable au mode de résidence de l'enfant...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant