Réserve opérationnelle : « Je fais soixante jours de service par an »

le , mis à jour à 09:18
1
Réserve opérationnelle : « Je fais soixante jours de service par an »
Réserve opérationnelle : « Je fais soixante jours de service par an »

Un jour, il porte la robe noire ; le lendemain, l'uniforme de gendarme. Avocat en droit des affaires au barreau de New York et embauché dans un cabinet à Paris, Nelson, 24 ans, fait partie des 25 000 réservistes opérationnels que compte la gendarmerie. Sa vocation est bien antérieure aux attentats de 2015 : « Je n'ai pas de militaire dans ma famille mais j'ai toujours voulu servir la communauté », raconte le jeune homme, fier comme Artaban sous son képi.

A 15 ans, il s'engage comme sapeur-pompier mais ses parents le poussent à lever le pied : « Ils craignaient que je mette ma vie en danger. » Pas sûr qu'ils aient vraiment gagné au change... « A 17 ans, je me suis tourné vers la réserve militaire qui répondait à peu près aux mêmes codes... » poursuit-il.

Jusqu'à un mois de formation

Deux semaines de préparation militaire — aujourd'hui, la formation a partout été étendue à un mois sauf en Ile-de-France —, et le voilà propulsé sur le terrain ! Surveillance générale, renforts sur des événements spéciaux comme le Tour de France, dispositifs de recherche, patrouilles dans les trains et les RER, ses missions sont très variées. « La seule tâche dont on est exclu en tant réserviste, c'est le maintien de l'ordre, précise-t-il. Pour le reste, rien ne nous distingue des gendarmes d'active. Même tenue, mêmes armes, même solde, mêmes grades... » Après sept ans de bons et loyaux services, Nelson vient d'obtenir le premier grade de sous-officier. Un avancement qu'il doit à son ancienneté mais aussi à son implication au sein du groupement du Val-d'Oise. « La plupart des réservistes prennent environ vingt-cinq jours de service par an, explique le jeune homme. Pour ma part, comme je suis célibataire et sans enfants, je pousse jusqu'à soixante, voire quatre-vingts. De préférence le week-end et sur mes vacances. Ça me sort de mes dossiers d'avocat. »

Un exemple que de plus en plus de jeunes ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 il y a 9 mois

    salariés, étudiants...... se sont engagés dans la réserve militaire, beaucoup consacrent leurs congés, vacances scolaires...... à des missions comme décrites ci-dessus - chapeau bas, à toutes ces personnes qui protègent la FRANCE.