Rescapée du Mediator, de la pilule et du Costa Concordia

le
0
Marie Dolores Ribas n'en finit pas de cumuler les malheurs. Pilule de 3e génération, Mediator et naufrage du Costa Concordia : elle est victime, mais rescapée, des scandales et catastrophes qui font l'actualité.

Marie Dolores Ribas menait une vie «comme tout le monde». Une famille, des amis, un emploi stable. «Un début dans la vie qui se passe bien». Mais en 2006, tout bascule. Âgée de 46 ans et après des mois de douleurs et de visites médicales sans diagnostic, cette Iséroise est hospitalisée. En cause: une ischémie aiguë des membres inférieurs. Des caillots se sont formés et le sang ne circule plus dans ses jambes. «Comme si l'on m'avait coulé du béton dans les artères», lui a-t-on expliqué. À l'époque, personne ne met le doigt sur l'origine du problème. Marie est fumeuse et son travail la stresse: «Ils ont essayé de me faire croire que c'était de ma faute», déplore-t-elle. Ce n'est qu'en décembre 2012, avec la diffusion dans les médias des avertissements su...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant