RER D attaqué : le prévenu a été relaxé

le
2
Le parquet avait requis contre le prévenu deux ans de prison. Il a pourtant été relaxé au bénéfice du doute, alors qu'un des voyageurs agressés et un policier l'avaient reconnu.

Une nuée de jeunes qui enjambent les portillons du RER pour accéder sans payer au quai de la gare de Grigny (Essonne), puis qui se massent devant le train qui arrive... Il est 22h48 ce 16 mars 2013. Une minute plus tard, ces mêmes jeunes, au nombre d'une vingtaine et le visage dissimulé, bondissent dans les wagons, agressent, gazent et détroussent les voyageurs.

Ces images qui précèdent l'agression - quant à elle non filmée en l'absence de caméras dans les rames - ont été visionnées ce vendredi en correctionnelle à Évry où s'est déroulé le procès de l'attaque du RER D, pour lequel un seul prévenu comparaissait. Âgé de 18 ans, ce dernier a nié les faits. Au bénéfice du doute, il a été relaxé alors que le parquet avait requis contre lui 2 ans d'emprisonnement, dont 6 mois avec ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2766070 le samedi 20 avr 2013 à 07:44

    au usa les 2 tueurs ont eu leur compte , mais c est une autre planète, en France toby le rat les libères facilement , j prèfère encore cahuzak

  • mlaure13 le samedi 20 avr 2013 à 01:01

    Ce n'est pas un bon message envoyé à cette jeunesse dépravée ...