Reprise fragile dans les loisirs coûteux

le
0
La demande européenne pour les yachts, les jet-skis, caravanes et autres quads a rebondi de presque 30% depuis l'année dernière, selon l'indice établi par GE Capital et publié pour la première fois ce mois-ci.

Lorsqu'on arrive pas à rembourser ses emprunts, on achète pas des yacht ou des jet-skis. En partant de ce principe, il y a de quoi être raisonnablement optimiste en analysant la première publication de l'indice des produits de loisirs coûteux établi par GE Capital. Selon cet indicateur, la demande en Europe s'est redressée de 28,9% sur douze mois en septembre. Un rebond notable qui demeure toutefois insuffisant pour retrouver déjà les niveaux d'activité d'avant crise.

L'indice de GE Capital enregistre même une baisse de 0,24% de la demande en septembre par rapport à août. Selon GE CApital, les inquiétudes de rechute en récession qui ont animé les marchés à la rentrée ont affaibli la demande. «Malgré un mois d'août solide (+2,55%), le climat d'inquiétude générale sur la solidité de la reprise en Europe a eu un impact sur le marché et la confiance demeure fragile», commente Rich Green, président de la branche européenne de GE Capital CDF.

Le regain d'inté

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant