Reprise du marché de l'investissement immobilier en France

le
0
(NEWSManagers.com) -

Le premier semestre 2010 a été marqué par la reprise progressive du marché de l'invetissement l'immobilier et a ainsi enregistré un total en progression de 77% par rapport à 2009 à 4,6 milliards d'euros, selon Cushman & Wakefield. Avec un montant de 1,6 milliard d'euros, l'immobilier de commerce représente plus d'un tiers des montants investis en France alors que les investissements en bureaux, concentrés sur l'Ile-de-France (83%), ont totalisé 2,6 milliards d'euros.
Alors que la valeur moyenne par transaction était de 15 millions d' euros au 1er semestre 2009, elle s' établit à 24 millions d' euros depuis le début de l' année. Comparé à la même période l' année dernière, le nombre de transactions a également augmenté: depuis le début de l' année, 195 transactions ont été référencées (contre 187 au 1er semestre 2009), parmi lesquelles 7 sont supérieures à 100 millions d' euros (contre 6 au 1er semestre 2009), dont 3 de plus de 200 millions d' euros qui pèsent pour 24% des montants totaux engagés.
Le marché hexagonal est toujours soutenu par les institutionnels français et les fonds allemands qui ont concrétisé à eux deux 76% des opérations. Le solde se répartit entre les investisseurs moyen-orientaux (8%) (acquisition du siège d' HSBC), suivis des investisseurs américains, néerlandais et britanniques (environ 5% chacun).
Les investisseurs en fonds propres à la recherche de produits " core" continuent d' animer le marché. En revanche, l' appétit des fonds opportunistes reste pénalisé par la situation des marchés locatifs et les difficultés de financement.
" Malgré un marché plus dynamique et mieux orienté, l' attentisme reste de mise. Si les investisseurs sont plus nombreux à se positionner sur des actifs de grande taille, les besoins portent essentiellement sur les produits loués et sécurisés par des baux de longue durée. 2010 devrait être l' année des placements long terme et nous anticipons un volume total d' investissements similaire à celui enregistré entre 2003 et 2004, soit légèrement supérieur à 10 milliards d'euros" , conclut Olivier Gérard, président de Cushman & Wakefield France.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant