Reprise de l'offensive des forces irakiennes à Tikrit

le
0

BAGDAD, 25 mars (Reuters) - Les forces irakiennes ont repris mercredi soir les bombardements contre des positions de l'organisation Etat islamique (EI) à Tikrit, reprenant une offensive suspendue depuis près de deux semaines au moment où la coalition conduite par les Etats-Unis s'apprête à leur apporter un appui aérien. "Les opérations militaires à Tikrit ont repris vers 21h00 heure locale par le bombardement de positions de l'EI à l'artillerie, au mortier et par des roquettes Katioucha", a annoncé un membre du conseil provincial, Hadi al Khazraji. Deux officiers présents sur le théâtre des opérations ont confirmé que les forces irakiennes avaient repris les bombardements. Lancée au tout début du mois, l'offensive de l'armée irakienne et de ses alliés chiites contre Tikrit, chef-lieu de la province de Salaheddine située à 160 km au nord-ouest de Bagdad, était suspendue depuis la semaine dernière. La prise de la ville, ancien fief de Saddam Hussein, s'est révélée plus difficile que prévu, les djihadistes ayant piégé de nombreux bâtiments et carrefours. Après avoir éprouvé des réticences à s'engager dans une opération où les Iraniens sont déjà présents via les milices chiites alliées à l'armée irakienne, la coalition mise en place par les Etats-Unis contre l'organisation djihadiste a reçu l'ordre d'engager des frappes aériennes. Un responsable du département américain de la Défense, sous couvert d'anonymat, a précisé que les frappes elles-mêmes n'avaient pas encore débuté et que les opérations étaient encore dans une phase préparatoire. Prié de dire si l'engagement de la coalition reviendrait, au moins tacitement, à soutenir les milices chiites appuyées par l'Iran qui se battent à Tikrit au côté de l'armée irakienne, il a répondu: "Bien évidemment non. Nous soutenons les forces de sécurité irakiennes qui manoeuvrent pour libérer Tikrit de l'emprise de l'EI." Dans une interview accordée dans la matinée à Reuters, le président irakien, Fouad Massoum, avait confirmé avoir sollicité l'appui aérien de la coalition. (voir ID:nL6N0WR2IY ) (Ahmed Rasheed avec Phil Steward à Washington; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant