Reprise à Alger des discussions sur la Libye

le , mis à jour à 15:11
0

ALGER, 3 juin (Reuters) - Des discussions en vue de mettre en place un gouvernement d'union nationale en Libye ont repris mercredi à Alger. "Il n'est pas possible de ne pas parvenir à un accord et de poursuivre la confrontation", a déclaré l'émissaire spécial des Nations Unies pour la Libye, Bernardino Leon. "Le pays est vraiment à bout", a-t-il ajouté. Des représentants des groupes politiques et des régions de Libye participent à ces discussions en vue de mettre au point un projet de gouvernement d'union. Une réunion élargie est prévue la semaine prochaine au Maroc. Lors des dernières négociations au Maroc, les participants se sont mis d'accord sur 80% d'un projet et les discussions actuelles portent sur les 20% restants, ont dit des responsables de l'Onu. Abdoulkader Al Djouaili, un représentant du Parlement de Tripoli, a dit à Reuters que sa délégation serait présente au Maroc les 7 et 8 juin. La Libye a actuellement deux gouvernements et deux parlements rivaux. Le Premier ministre Abdallah al Thinni, seul reconnu par la communauté internationale, a dû se réfugier dans l'est du pays après la prise de la capitale, Tripoli, par les miliciens de l'Aube libyenne en août dernier. (Patrick Markey avec Ahmed Elumami à Tripoli, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant