REPORTAGE. Afrique du Sud : "Nelson Mandela a su nous unir"

le
0
Johannesburg, le 7 décembre 2013.
Johannesburg, le 7 décembre 2013.

Partout en Afrique du Sud, les foules endimanchées se pressent pour assister aux nombreuses cérémonies de la journée. Ce dimanche est un jour de prière national pour Nelson Mandela, décédé jeudi soir. Ce matin, les Sud-Africains, très croyants, étaient tous à l'église, à la synagogue, au temple. À Soweto, les rues sont calmes. Le parking de la Grace Bible Church est, lui, bondé. Du bâtiment, qui tient plus de l'immense hangar que de la chapelle, s'élèvent des chants puissants, vibrants. À l'intérieur, c'est la transe, la célébration à nouveau, comme depuis trois jours. Des centaines de fidèles, les mains levées vers le ciel, chantent des gospels, à pleins poumons, et dansent devant plusieurs écrans géants. Au centre de la scène, un immense portrait de Nelson Mandela veille sur eux."Nelson Mandela a su nous unir, du plus pauvre au plus riche, il nous a appris à pardonner", lance le pasteur d'une voix puissante. Le message de paix, de réconciliation, porté par Nelson Mandela résonne profondément dans l'église. Ce message a été répété au cours de tant de sermons depuis la fin de l'apartheid - avant même - qu'il s'est inscrit dans le coeur des croyants, si nombreux en Afrique du Sud. "Nous avons été choqués en juin lorsque nous avons appris qu'il était malade", reprend le pasteur. "Nous n'étions vraiment pas prêts à le perdre. Mais, désormais, nous pouvons le célébrer, malgré notre tristesse !" "Nous devons nous...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant