Report des "salles de shoot" : les élus parisiens réagissent

le
1

Les réactions politiques se sont multipliées jeudi après l'avis négatif rendu par le Conseil d'État sur la création d'une salle de shoot à Paris : - Équipe de Nathalie Koscuisko-Morizet : selon l'équipe de la candidate UMP à la mairie de Paris, l'avis défavorable du Conseil d'État est une victoire "du droit et de la raison". "L'avis des Sages est un véritable désaveu pour la municipalité socialiste et témoigne de l'amateurisme dans la construction de ce projet", écrit l'équipe de l'ex-ministre dans un communiqué. "En en soulignant l'illégalité, le Conseil d'État rappelle que la majorité ne pourra pas passer en force au mépris de la loi", poursuit-elle. - Bruno Beschizza, secrétaire national de l'UMP : "Cet avis vient conforter l'opposition très ferme de l'UMP au projet insensé d'ouverture de salles de shoot en France", car cela "revient à légaliser la consommation de drogue". Cet avis "intervient à la suite de nombreuses ambiguïtés du gouvernement au sujet de la consommation de drogues. Les ministres Cécile Duflot - Logement - et Vincent Peillon, en charge de l'éducation de nos enfants, se sont en effet d'ores et déjà déclarés favorables à la dépénalisation du cannabis". Il "demande donc au gouvernement de prendre ses responsabilités et de renoncer à ce projet dangereux pour la société car les salles de shoot légaliseront de fait la consommation des stupéfiants et créeront des zones de non-droit à...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le jeudi 10 oct 2013 à 17:59

    Rue de Solferino, il y a un grand centre, ils pourraient inviter le public.