Réponse ce lundi sur l'inversion de la courbe du chômage

le
1
LE NOMBRE DE DEMANDEURS D'EMPLOIS À FIN DÉCEMBRE SERA CONNU CE SOIR
LE NOMBRE DE DEMANDEURS D'EMPLOIS À FIN DÉCEMBRE SERA CONNU CE SOIR

PARIS (Reuters) - Le ministère du Travail publie lundi les chiffres du nombre de demandeurs d'emplois à fin décembre, qui permettront de dire si François Hollande a réussi son objectif d'inverser la courbe du chômage avant la fin de l'année 2013.

Le ministre du Travail, Michel Sapin, a une nouvelle fois déclaré dimanche s'attendre à une stabilisation du nombre de demandeurs d'emplois.

A 3,3 millions demandeurs d'emplois n'ayant pas travaillé en novembre (catégorie A), ce nombre avait progressé de 0,5% par rapport au mois précédent.

Le gouvernement avait vu dans ces résultats un ralentissement de la progression du nombre de demandeurs d'emplois, indicateur selon lui d'un début de stabilisation de la courbe du chômage.

Michel Sapin a redit dimanche, comme il l'avait fait vendredi, que les chiffres s'orientaient vers "une situation de stabilisation".

"C'est déjà considérable. (...) Ce que je remarque au vu des chiffres déjà connus, c'est que l'année 2013 aura été une année de bataille menée avec efficacité contre la montée du chômage", a-t-il dit sur Europe 1, sans préciser s'il connaissait ces chiffres.

Interrogé sur BFM TV dans la soirée, le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a également évoqué une stabilisation, précisant toutefois qu'il ne connaissait pas les chiffres.

Stéphane Le Foll a tenu à défendre cet engagement que François Hollande avait pris en septembre 2012. A la question de savoir si cette promesse avait été une erreur, il a répondu : "Non ce n'était pas une erreur, je me souviens très bien que quand elle a été annoncée, chacun s'est mobilisé (...) Un jour, il faut qu'on fasse baisser le chômage, donc baisser le chômage c'est inverser la courbe."

"PACTE DE RESPONSABILITÉ"

Fin novembre, la France métropolitaine comptait 4,9 millions de demandeurs d'emplois en tenant compte des personnes exerçant une activité réduite (catégories B et C). Avec les départements d'Outre-mer, le total atteignait 5.174.300.

La baisse du chômage reste la priorité du gouvernement, qui a promis aux entreprises de baisser le coût du travail à l'avenir en échange de promesses d'embauches.

Les partenaires sociaux seront reçus lundi à Matignon pour discuter de ce "pacte de responsabilité" proposé aux entreprises par le chef de l'Etat.

Un engagement sur un nombre global d'embauches ne devrait pas être demandé aux entreprises mais plutôt pour certaines branches professionnelles ou par type de contrat.

Le président de l'organisation patronale Medef, Pierre Gattaz, a demandé au gouvernement de baisser de 100 milliards d'euros les prélèvements sur les entreprises en échange de quoi il pense possible de créer un million d'emplois en quelques années.

Après l'annonce du pacte de responsabilité qui pourrait se traduire par une baisse des prélèvements sur les entreprises d'une dizaine de milliards d'euros, il s'était interrogé sur l'effort que le gouvernement était prêt à consentir pour la compétitivité des entreprises.

Jean-Baptiste Vey et Marion Douet, édité par Tangi Salaün

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz le lundi 27 jan 2014 à 08:07

    Avoir changé d'orientation est un aveu d'échec patent. Le saltimbanque girouette est plus préoccupé par sa braguette que par les problèmes des Français. J'en connais un (le chef de l'aéroport) qui doit se "taper" des torticolis gigantesques ! Chaque fois qu'il fait une annonce son mentor le prend à contrepied... La preuve que la place est bonne...