Repli des Bourses européennes après quatre séances de hausse

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont fini en repli lundi, marquant une pause après quatre séances de forte hausse, à l'approche de réunions de politique monétaire au Japon et aux Etats-Unis cette semaine.

Francfort a toutefois résisté à la tendance, soutenue par un indicateur bien meilleur que prévu sur le climat des affaires.

L'indice CAC 40 a terminé en baisse de 0,54% (26,51 points) à 4.897,13 points à Paris tandis que le Footsie britannique cédait 0,42% à Londres. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro a perdu 0,33% et le FTSEurofirst 300 0,41%.

A Francfort, le Dax-30 a fini sur une note stable (+0,06%), soutenue par l'indice Ifo du climat des affaires qui s'est à peine détérioré en octobre, témoignant ainsi d'une bonne résistance de la première économie européenne face au ralentissement de l'activité en Chine et au scandale Volkswagen.

Le DAX est encore en baisse d'environ 12% depuis le mois d'avril.

"Le DAX a été puni pour le scandale chez Volkswagen, et il a semblé survendu pendant le courant de ventes de cet été. Mais ces mouvements ont été excessifs", souligne Lorne Baring chez B Capital Wealth Management.

A la clôture, les grands indices américains affichent de petites variations allant de -0,05% à +0,2%. Environ 170 sociétés du S&P-500 doivent publier leurs comptes trimestriels cette semaine, dont Apple mardi.

Les investisseurs parient sur un renforcement du plan massif de soutien à la croissance de la Banque du Japon après l'annonce d'une baisse des taux d'intérêt chinois vendredi, et la Banque centrale européenne (BCE) a promis de débattre en décembre de l'opportunité de faire plus pour soutenir la croissance.

Mais des commentaires d'un conseiller économique du Premier ministre japonais, Shinzo Abe, selon lesquels la BoJ n'a pas besoin de renforcer son programme de soutien cette semaine, ont douché les espoirs.

L'approche de la réunion de la Réserve fédérale incite également à la prudence. A l'issue d'une réunion de deux jours, la Fed publiera mercredi un communiqué qui sera étudié de près pour tenter de se faire une idée de la date à laquelle la banque centrale américaine se décidera à relever ses taux. Les investisseurs sont de plus en plus convaincus qu'elle attendra l'an prochain.

Parmi les entreprises ayant publié des résultats en Europe, PSA Peugeot a pâti d'une baisse de ses volumes de ventes dans le monde, malgré une hausse de son chiffre d'affaires. Le titre a cédé 3,64%, plus forte baisse du CAC 40, après avoir pris plus de 55% depuis le début de l'année.

De même, WPP, numéro un mondial de la publicité, n'a pas réussi à combler les attentes des investisseurs avec ses résultats, malgré une accélération de la croissance de ses ventes au troisième trimestre. Le titre, en recul de 2,16%, a subi une des plus fortes baisses de l'indice FTSE à Londres, après avoir pris près de 10% au cours du mois écoulé.

Le spécialiste allemand des semiconducteurs Dialog Semiconductor a pour sa part très désagréablement surpris en anticipant la publication de ses résultats, inférieurs aux attentes. L'action a chuté de 20,28% à Francfort, plus forte chute de l'indice paneuropéen Stoxx600.

(Avec Chuck Mikolajczak, Danilo Masoni et Alistair Smout, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant