"Repentir" du Premier ministre japonais à propos de la Guerre de 39-45

le
0

WASHINGTON, 29 avril (Reuters) - Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a exprimé mercredi son "profond repentir" au sujet du rôle du Japon pendant la Seconde Guerre mondiale. Profitant d'un discours devant le Congrès des Etats-Unis, Shinzo Abe a estimé que le Japon ne devait pas occulter les souffrances infligées par son pays pendant la guerre, mais il n'a pas pour autant présenté ses propres excuses, reprenant plutôt les déclarations de ses prédécesseurs. "Nos actes ont fait souffrir les populations des pays asiatiques", a déclaré Shinzo Abe. "Nous ne devons pas détourner nos yeux de cela." Shinzo Abe a prononcé son discours de l'endroit où le président Franklin Roosevelt avait sollicité une déclaration de guerre contre le Japon impérial après le bombardement de Pearl Harbor à Hawaii en 1941. Son discours coïncidait également avec la journée fériée au Japon qui commémore l'anniversaire de naissance de l'empereur Hirohito, au pouvoir pendant la guerre. Chaleureusement reçu par les élus américains, en tant que dirigeant du principal allié des Etats-Unis en Asie, Shinzo Abe a profité de l'occasion pour adresser un message de fermeté à la Chine qui est en plein différend avec le Japon et d'autres pays d'Asie sur des questions maritimes. (Matt Spetalnik et Nathan Layne; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant