Repenser l'impôt sur le patrimoine

le
10
Déclaration de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) pour l'année 2012.
Déclaration de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) pour l'année 2012.

La suppression de l’impôt sur la fortune, proposée par la plupart des candidats à la primaire de droite, serait une lourde faute politique, estime Thomas Piketty, directeur d’études à l’EHESS, Ecole d’économie de Paris.

Faut-il supprimer l’impôt sur la fortune (ISF) ? C’est en tout cas ce que vont proposer la plupart des candidats à la primaire de droite. Ce serait pourtant une lourde faute politique et économique. En ces temps de prospérité patrimoniale, de stagnation salariale et de crise sociale, ce n’est pas le moment de faire des cadeaux aux plus fortunés.

Les maigres marges de manœuvre doivent être consacrées à d’autres priorités : l’allégement de la pression fiscale et sociale pesant sur le travail (le financement de notre protection sociale repose trop lourdement sur les salaires) et l’investissement dans la formation et la recherche.

Surtout, l’impôt sur le patrimoine mériterait une vraie réflexion et une réforme d’ensemble, qui devrait prendre en compte non seulement l’ISF mais surtout la taxe foncière, qui en France comme dans tous les pays est de très loin le principal impôt sur le patrimoine : plus de 25 milliards d’euros de recettes, contre 5 milliards pour l’ISF.

La taxe foncière constitue un impôt extrêmement lourd et injustement réparti pour des millions de personnes cherchant à accéder à la propriété, et il est regrettable que les responsables politiques – de droite et parfois de gauche – n’aient d’yeux que pour les contribuables ISF.

Favoriser la mobilité du patrimoine En rapprochant les deux impôts, on pourrait constituer à terme un impôt unifié et progressif sur le patrimoine net, prenant en compte à la fois l’immobilier, les actifs financiers et les dettes. Cela p...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 il y a 6 mois

    D'autres part, il faudrait déjà que tous les bien pensant de gauche qui y sont assujetti le paient comme les autres......

  • M3366730 il y a 6 mois

    Hé oui, un impôt pernicieux qui a fait perdre à la France plusieurs milliards d'euros chaque année par les exils fiscaux que cela génère. C'est pour cela que les autres pays qui l'avaient adoptés à la suite de la France l'on tous supprimé sauf un. Encore une exception bien Française (comme nos régimes spéciaux et de fonctionnaires) Cocoricoo.....

  • frk987 il y a 6 mois

    Par définition tous les impôts sur le capital sont immoraux sachant que le capital s'est constitué en payant des impôts, sauf pour les dealers, mais ça c'est une autre question.

  • milano12 il y a 6 mois

    et la taxe d habitation ? et la CSG RDS ? des impots injuste

  • frk987 il y a 6 mois

    A chaque paiement d'ISF je vends des actions indirectement au Qatar pour payer cette stupidité. Une logique imparable dans le délire socialo.

  • frk987 il y a 6 mois

    La logique de l'ISF : actions = imposition plein pot, habitation réduction de 30% à la base. On fait vraiment tout pour encourager l'emploi.

  • phili646 il y a 6 mois

    Résultat ces courses, trop d'impôt tue l'impôt !!!

  • phili646 il y a 6 mois

    Le solde est négatif. La collecte de l'ISF est de cinq milliards mais l'exil fiscal lui représente plus de quatre fois cette somme. Bercy ne communiquera pas car invendable aux yeux de l'opinion, hélas !!!

  • phili646 il y a 6 mois

    L'ISF est un impôt absurde, son assiette repose sur des incohérences que personne à ce jour n'a voulu remettre en cause. On nous explique que les oeuvres d'art et autres breloques sont exonérées pour ne pas nuire gravement au marché de l'art car cela provoquerai une fuite vers l'étranger. C'est exactement ce qui se passe depuis trente cinq avec bon nombre de contribuables assujettis qui ont quittés l'hexagone !!!!!

  • pfavier2 il y a 6 mois

    Supprimer l'ISF n'est pas faire un cadeau à ceux qui le payent, c'est un signal extrêmement fort pour l'investissement et le développement économique, donc c'est un cadeau pour tous car tous profiteront des effets positifs de la suppression d'un impôt qui bloque le système.