Repas : les Français attachés à la tradition

le
0
INTERVIEW - Claude Fischler, sociologue, directeur de recherche au CNRS, a interrogé plus de 2000 Français sur leurs habitudes alimentaires, en 2002 et 2011. Il constate une «francisation» inattendue.

Qu'est-ce qui vous a le plus frappé dans les réponses des personnes que vous avez interrogées, neuf ans après le premier sondage ?

La continuité de l'attachement des Français à leur modèle alimentaire. Et le fait que les différences, avec les Américains notamment, se sont accrues, contrairement à ce à quoi l'on pouvait s'attendre dans un contexte de mondialisation croissante. Une différence frappante par exemple repose sur la consommation de suppléments vitaminés. Les Américains en sont très friands, y compris leurs médecins, alors que les Français affichent une certaine méfiance à leur égard, comme pour tous les médicaments en général. Ils privilégient l'apport de vitamines par les aliments plutôt que par gélules et sachets, et cette tendance s'est accrue en 2011. De la même manière, leur attachement aux repas à horaires fixes persiste et ils sont de plus en plus nombreux à réprouver les «snacks» et le grignotage.

Vous soulignez également l'impor...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant