Renzi prône l'intégration rapide des pays des Balkans

le
0

BERLIN, 11 novembre (Reuters) - Les pays des Balkans qui n'ont pas encore intégré l'Union européenne devraient être admis au plus vite, car ils sont en première ligne dans la crise migratoire, estime le président du Conseil italien Matteo Renzi dans une interview à Die Welt. "L'Union s'est étendue vers l'est. Mais ce serait une erreur tragique et historique de laisser de côté les pays des Balkans", dit-il dans cet entretien diffusé mercredi sur le site du journal allemand. "L'admission de l'Albanie, du Monténégro et de la Serbie au sein de l'Union doit être une priorité", ajoute-t-il. Le Monténégro négocie activement son accession à l'UE. La Serbie, la Macédoine et l'Albanie ont également déposé une demande d'adhésion. Mais au sein de l'UE, on juge peu probable l'entrée de nouveaux membres avant la fin de la décennie. (Paul Carrel; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant