Renzi, Hollande et Merkel sont sur un bateau...

le
2
Renzi, Hollande et Merkel sont sur un bateau...
Renzi, Hollande et Merkel sont sur un bateau...

Drôle d’endroit pour une rencontre. Matteo Renzi, Angela Merkel et François Hollande se sont retrouvés lundi, en fin d’après-midi sur le porte-aéronefs Garibaldi, au large de Naples. Avant de monter à bord du bateau amiral de la marine italienne, les trois responsables des plus importants pays de la communauté européenne ont effectué une courte visite sur l’île de Ventotene, entre Rome et Naples en mer Thyrénéenne. Une île symbolique où gisent les cendres d’Altiero Spinelli, un militant anti-fasciste auteur d’un manifeste pour une Europe fédérale qui avait emprisonné là pendant la guerre par le régime de Mussolini. Après le choc du Brexit et les épreuves traversées ces derniers mois, la rencontre a pris des airs de retour aux sources au cœur de l’idée européenne.

 

Deux mois après la sortie de l'UE des  Britanniques, les dirigeants italien, français et allemand, qui s’étaient déjà entretenus « à chaud » le 27 juin à Berlin, avaient besoin de refaire le point entre eux et de  préparer le sommet européen extraordinaire du 16 septembre à Bratislava (Slovaquie). Tous les trois sont affaiblis dans leurs pays respectifs, confrontés à des difficultés intérieures et à des échéances électorales imminentes. Ils doivent faire avec « des marges de manœuvre restreintes », comme le souligne l’éditorialiste du Sole24Ore, le quotidien économique italien. Raison de plus pour mettre leurs forces en commun et tenter d’avancer malgré tout.

 

L’idée d’organiser une séance de travail sur le Garibaldi pour donner une « nouvelle impulsion à l’Europe », ne doit rien au hasard. Ce fleuron de la marine italienne héberge en effet le commandement de l’opération européenne Sofia pour lutter contre les passeurs et les trafics d’armes, ainsi que pour porter secours aux naufragés. En provoquant une conférence de presse sur le Garibaldi  stationné à quelques encablures de l’île de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 10 mois

    Il ne faut rien dire contre l'Oh tannne, les messages sautent.

  • charleco il y a 10 mois

    Les messages qui sautent : il ne faut pas dire que l'UE est responsable de la guerre en Syrie.