Renzi enterre le droit d'adoption pour les homosexuels en Italie

le
2
    ROME, 23 février (Reuters) - Le président du Conseil 
italien, Matteo Renzi, a demandé mardi à sa formation le Parti 
démocrate (PD) d'amender un projet de loi controversé sur les 
droits des homosexuels et de retirer toutes les dispositions 
autorisant l'adoption d'enfants par deux personnes de même sexe. 
    Matteo Renzi a justifié sa prise de position en faisant 
valoir que cela était le seul moyen d'accélérer la procédure 
législative, ont précisé des sénateurs du Parti démocrate qui 
ont soutenu la position de leur chef de file. 
    Les associations de défense des droits des homosexuels ont 
dénoncé cette décision. Renzi a expliqué qu'il n'avait pas 
d'autre choix en raison des divisions sur ce sujet au sein de sa 
coalition parlementaire et en raison des centaines d'amendements 
déposés par l'opposition. 
    L'Italie est le seul grand pays d'Europe occidentale à ne 
pas avoir reconnu le mariage pour tous. Renzi, arrivé au pouvoir 
en 2014, avait promis de mettre en oeuvre la loi l'an passé mais 
il s'était heurté à une forte résistance au sein du parlement et 
au sein de l'Eglise catholique qui soutient le mariage 
concordaire. 
    L'opposition s'est particulièrement focalisée sur une 
disposition du texte accordant aux couples non mariés le droit 
pour un concubin d'adopter l'enfant de son partenaire dans des 
conditions strictement encadrées et restreintes. 
     
     
 
 (Giuseppe Fonte; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 il y a 10 mois

    Pourquoi nos "élites" sont-elles aussi acharnées à vouloir le mal?

  • M8869453 il y a 10 mois

    on n'a toujours pas compris l'intérêt du fameux "mariage pour tous", mais bon...