Rentrée, vacances, nouvelles zones... Voici le nouveau calendrier scolaire

le
1
Rentrée, vacances, nouvelles zones... Voici le nouveau calendrier scolaire
Rentrée, vacances, nouvelles zones... Voici le nouveau calendrier scolaire

Ni lauriers ni sifflets. Selon la fédération de parents PEEP, c'est dans un relatif « consensus » que devrait être accueilli le projet de nouveau calendrier scolaire, soumis la semaine prochaine au vote consultatif du Conseil supérieur de l'éducation. Le texte, dévoilé aujourd'hui, fixe pour les trois ans qui viennent le rythme scolaire des 12 millions d'élèves, et avec eux de toute une vie domestique, économique et touristique. Tous les acteurs, y compris les professionnels de la montagne très attentifs au dossier, ont été reçus ces dernières semaines rue de Grenelle.

Pas de rentrée avant le 1er septembre. Après la fronde de plusieurs syndicats des collèges et lycées, il est acté que les cours ne reprendront jamais avant le 1er septembre. Dans le précédent projet de calendrier, les enseignants devaient reprendre du service dès le 28 août 2015 pour la prérentrée, et le 31 août pour leurs élèves. Un grignotage léger, mais jugé inacceptable par le Snes, majoritaire dans le second degré. En 2014, déjà, le ministère avait reculé d'une journée la rentrée, pour éviter un retour en août.

Le pont de l'Ascension pour tous. La décision était jusqu'ici laissée, chaque année, au bon vouloir des rectorats : le pont de l'Ascension, en mai, est désormais accordé à tous. Dès la prochaine année scolaire, tous les élèves chômeront donc non seulement le jeudi de l'Ascension, mais aussi le vendredi et le samedi qui suivent. Une exception, toutefois, pour l'année 2018, où il n'y aura pas de week-end prolongé. Le 8 mai férié tombant la même semaine que l'Ascension cette année-là, le pont aurait eu pour effet... de créer une semaine de vacances !

Trois zones remodelées. L'Education nationale a dû revoir sa copie des zones de vacances pour prendre en compte le redécoupage territorial, qui fait tomber le nombre de régions de 22 à 13. Ainsi, les trois académies d'Ile-de-France (Paris, Créteil, Versailles) se ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mark92 le jeudi 2 avr 2015 à 21:09

    Merci bel kacem pour les réformes. Comment pédaler dans l'air ??Demande à Glandouille. Le roi des réformes, promesses, pas de crise en 2007, pas de crise en 2015 (sauf en France)......On attend Mosco, commissaire européen, ancien ministre des finances de 2012 à 2014.Merchi les Franchais