Rentrée littéraire : Sexe, drogue et colère

le
0
Rentrée littéraire : Sexe, drogue et colère
Rentrée littéraire : Sexe, drogue et colère

Chaque jeudi dans La Matinale, la rédaction du « Monde des livres » vous propose un choix d’ouvrages à découvrir.

LA LISTE DE NOS ENVIES Cette semaine, ne manquez pas le thriller atroce et grandiose de Don Winslow ; la fable grinçante sur une France amorphe et gouvernée par l’extrême droite de Karim Amellal ; ou encore l’enquête menée par Agnès Giard sur les « love doll », étonnant phénomène culturel japonais.

THRILLER. « Cartel », de Don Winslow

Cartel est davantage qu’une suite à la Griffe du chien (2005) : c’est un autre monde. Au Mexique, la guerre entre les narcotrafiquants a pris une nouvelle tournure. La violence fait système. Elle tue en masse. Elle désorganise des régions entières. Elle vide des vallées entières de ses habitants. Elle corrompt les uns, des gamins des rues jusqu’à ceux qui travaillent à Los Pinos, la présidence de la république mexicaine, et elle terrorise les autres.

La « griffe » s’est transformée en greffe. L’auteur de Mort et vie de Bobby Z et de Savages (respectivement Belfond, 1998, et Le Masque, 2011), adaptés au cinéma (Cartel le sera par Ridley Scott), accomplit le miracle d’inscrire le romanesque pur jus (vengeances, passions, trahisons) dans le plus strict réalisme documentaire, sans que les personnages, pions de la mondialisation, paraissent épinglés dans le cadre. Mieux, romanesque et réalisme se renforcent ici l’un l’autre. Mêmes engrenages. C’est atroce et grandiose. Macha Séry

« Cartel » (The Cartel), de Don Winslow, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Jean Esch, Seuil, 720 p., 23,50 € (en librairie, le 8 septembre).

ROMAN. « Bleu Blanc N...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant