Rentrée des classes : les parents ont attendu l'allocation de rentrée pour faire les courses

le
8
Au rayon de l'écriture et de la correction, 83,5% du chiffre d'affaires dans les super et hypermarchés est réalisé par de grandes marques (+0,6 point par rapport à 2014). (iravgustin/Shutterstock.com)
Au rayon de l'écriture et de la correction, 83,5% du chiffre d'affaires dans les super et hypermarchés est réalisé par de grandes marques (+0,6 point par rapport à 2014). (iravgustin/Shutterstock.com)

(Relaxnews) - Les achats de fournitures scolaires pour la rentrée des classes se sont concentrés après le versement de l'allocation rentrée scolaire, intervenu le 18 août, selon un premier bilan du cabinet Gfk, cité par le magazine LSA, mercredi 9 septembre.

Les parents ont repoussé l'échéance de la rentrée des classes au maximum. Pour autant, cette nouvelle année a été marquée par un choix davantage porté sur les marques nationales. Les consommateurs ont boudé les marques distribuées par les grandes enseignes comme Carrefour et Auchan (marques de distributeur).

Au rayon de l'écriture et de la correction, 83,5% du chiffre d'affaires dans les super et hypermarchés est réalisé par de grandes marques (+0,6 point par rapport à 2014). Les parents ont aussi préféré opter pour des marques comme Clairefontaine ou Oxford en ce qui concerne le papier. Les enseignes nationales représentent près de 60% des ventes pour ce rayon (+1 point par rapport à 2014).

Les achats de fournitures scolaires ont été réalisés entre début juillet et début septembre. Les Français ont dépensé 480 millions d'euros lors de cette période, soit 53% du chiffre d'affaires du rayon sur toute une année.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • danette4 le jeudi 10 sept 2015 à 09:29

    heimdal, c'est pas la tranche a 14% et plus qui finance la rentrée scolaire mais la cotisation sociale. et sans cette allocation combien d'emplois supprimés?

  • heimdal le jeudi 10 sept 2015 à 09:03

    Exact.Mais un politique raisonne rarement pour le bien général mais surtout comment il va pouvoir faire cracher ceux qui risqueraient de devenir plus riches qu'eux .

  • bearnhar le jeudi 10 sept 2015 à 08:46

    heimdal : bien sur, aucune prime ne devrait etre accordée aux parents, l'EN devrait fournir aux élèves les fournitures essentielles, pas plus, et vu sa puissance de frappe elle aurait des tarifs de supergros ce qui nous ferait faire encore plus d'économies. Mais bien sur, tout cela étant géré par des politiques qui voient la France de leurs bureaux Parisiens, la gabegie continuera.

  • M1945416 le jeudi 10 sept 2015 à 08:04

    alloc par ci par là, je connais des personnes a mis temps qui vont pas travailler plus car elle perdraient des alloc donc travailler plus ferait qu'au contraire elles gagnent moins (pour 100 euros de salaire en plus, 300 euros d'alloc en moins) , notre système est vraiment mal fait …

  • heimdal le mercredi 9 sept 2015 à 22:10

    Quand l'envie remplace le besoin ,l'allocation n'a plus de sens .

  • heimdal le mercredi 9 sept 2015 à 22:08

    Et les mômes veulent de la marque ! Au secours .

  • heimdal le mercredi 9 sept 2015 à 22:07

    Ce sont les classes moyenne dans la tranche des 14 % et plus qui financent cette gabegie qui profite au final aux grandes chaînes de super et d'hypermarchés .Ou comment voler le contribuable pour enrichir le privé .

  • M7093115 le mercredi 9 sept 2015 à 15:47

    "Allocation de rentrée": participe à cette sournoise mais massive étatisation de la société française Assez de cette dépendance infantilisante vis à vis d'un Etat lui même en quasi faillite.....