Rente viagère : atouts et limites

le
1
Fotolia
Fotolia
? Une solution sage pour compléter à vie ses revenus
Alors que le taux de remplacement du revenu d'activité ? la pension de retraite rapportée au dernier revenu d'activité ? diminue et que la rémunération de l'épargne s'établit à des niveaux historiquement bas, difficile de maintenir son train de vie à la retraite sans entamer son capital. Et trouver des solutions pérennes pour s'assurer un revenu complémentaire devient essentiel. Pour y parvenir, vous pouvez, bien sûr, compter sur votre patrimoine en tentant d'en optimiser le rendement. La seconde solution consiste à mettre en place une rente viagère à partir d'un produit comme le Perp, un contrat Madelin ou Préfon, un PEA, un contrat vie?  Dans ce cas, l'assureur s'engage à vous verser un revenu régulier jusqu'à votre décès. En contrepartie, votre épargne ne vous appartient plus. « Aux yeux des Français, l'aliénation du capital est un frein à la rente viagère », note Olivier Beaufils, formateur à la Carac. C'est pourtant une solution sage qui apporte une certaine tranquillité, puis­que la compagnie d'assurances s'occupe de tout. Mais, explique l'expert, « l'épargnant pense systématiquement qu'il va décéder sans avoir récu­péré l'équivalent de ses versements ». Pour atténuer cette crainte, il est possible de sécuriser la durée de versement de la rente. Avant de franchir le pas, estimez très précisément le

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4358281 le jeudi 21 aout 2014 à 11:06

    pas capable de gérer ses placements soi-même ..? tu trouves normal d'avoir un "chauffeur"..tu peux pas passer ton permis ..???( c'est une image ..)