Renseignement-L'Australie veut plus d'échanges avec l'Asie

le
0

SYDNEY, 24 novembre (Reuters) - Le Premier ministre australien Malcolm Turnbull a appelé mardi à un partage plus efficace des renseignements avec les pays d'Asie du Sud-Est pour prévenir des attentats en série comme ceux du 13 novembre à Paris et demander aux forces de l'ordre de tester leur capacité à gérer un attentat de masse. L'Indonésie, la Malaisie et Singapour sont des destinations très prisées des Indonésiens. "Du point de vue australien, nous voyons qu'il y a réellement un risque que les groupes terroristes dans la région soient inspirés par les attentats tels que ceux que nous avons vu à Ankara, Beyrouth, Bamako et Paris", a déclaré Malcolm Turnbull devant le Parlement en faisant aux attentats les plus récents. "Et nous sommes très conscients du fait que des centaines de milliers d'Australiens se rendent en Asie du Sud-Est chaque année, pour les affaires, pour les études ou les vacances", a ajouté le chef du gouvernement. L'Australie a connu son attentat le plus meurtrier en temps de paix contre ses ressortissants sur l'île de Bali en Indonésie0 en 2002. Deux kamikazes islamistes s'étaient fait exploser dans des boîtes de nuit bondées, faisant 202 morts dont 88 Australiens. Le Premier ministre australien a également demandé mardi aux responsables des forces de l'ordre de vérifier leur état de préparation à des attaques en série comme celles du 13 novembre à Paris qui ont fait 130 morts. Elles ont été revendiquées par l'Etat islamique. L'Australie fait partie de la coalition internationale qui mène des frappes contre l'organisation fondamentaliste sunnite au Proche-Orient. L'Australie est en état d'alerte renforcé depuis l'an dernier. Au mois de septembre, la police a abattu un adolescent de Melbourne qui avait attaqué à l'arme blanche deux responsables de la lutte antiterroriste. En décembre dernier, deux otages avaient été tués après l'assaut donné par la police dans un café du centre de Sydney dont s'était emparé un "loup solitaire" qui a aussi été tué. Le mois dernier, un jeune Britannique de 15 ans a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour avoir incité, de sa chambre en Angleterre, à commettre un attentat lors d'une manifestation de commémoration de la Première Guerre mondiale en Australie. Cette découverte avait déclenché une opération de police massive à Melbourne qui avait débouché sur l'arrestation de cinq adolescents qui préparaient un attentat inspiré par ceux de l'Etat islamique, ont indiqué les autorités. On estime à 120 le nombre d'Australiens qui combattent en Syrie ou en Irak dans les rangs de l'EI et d'autres groupes de rebelles en Syrie. Selon les services de renseignements, certains auraient des postes de direction au sein de l'EI. (Matt Siegel; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant