Renoncer aux soins : le rôle des complémentaires santé

le
4
Les Français sont de plus en plus nombreux à déclarer renoncer à des soins médicaux dont ils auraient pourtant besoin. Parmi les raisons invoquées, figurent en premier lieu les question financières. L'arbitrage semble d'autant plus difficile lorsqu'ils n'ont pas d'assurance complémentaire santé.
o Pourquoi renonce t-on aux soins?

L'institut de sondage OpinionWay a récemment réalisé une étude destinée à essayer de mieux appréhender les comportements des Français en matière de santé. La question était de savoir s'ils renoncent réellement à certains soins et pourquoi.

Sans surprise, le renoncement à l'accès aux soins est réel. Et il est lié à des questions financières.

Ainsi selon cette étude (Macif/OpinionWay réalisée du 28 ou 30/11/2012), face à des dépenses de santé imprévues, les Français préfèrent renoncer à des soins plutôt que de:

- contracter un crédit pour financer ces frais de santé: 56% des personnes interrogées;

- réduire les activités extra-scolaires de leurs enfants: 37%;

- réduire leur consommation de produits frais (fruits légumes, viande, poisson): 35%.

o Baisse des coûts et tourisme médical

Autre stratégie face à des dépenses de santé imprévues: faire baisser les coûts. Ainsi selon la même étude, les Français se disent prêts à:

- recourir au tourisme médical pour se soigner moins cher: 1 personne interrogée sur 4,

- envisager d'acheter moins cher sur Internet des médicaments, des lunettes ou des lentilles de contact: 34% des personnes interrogées.

Il faut dire qu'en France, on estime à 4 millions le nombre de personnes qui ne bénéficient pas d'une assurance ou d'une mutuelle complémentaire santé. Ou qui en ont une, très mal adaptée à leurs besoins. Les populations les plus concernées sont:

- les moins de 25 ans,

- les salariés à temps partiel,

- les retraités.

Il arrive également que la complémentaire santé choisie ne soit pas adaptée aux besoins. C'est dans ce contexte que les français, préfèrent repousser les soins dans le temps, voire y renoncer purement et simplement. Mais en cas d'urgence, les mauvaises surprises surgissent.

Exemple: un jeune étudiant tombe de vélo et se casse un bras. Sans complémentaire santé, il devra assumer seul la part des frais non remboursés par sa mutuelle étudiante en matière d'hospitalisation, de rééducation et de consultations orthopédiques. Soit plusieurs centaines d'euros à débourser de sa poche.

o Le rôle à jouer des complémentaires santé

Face à ce constat, les acteurs de l'assurances et les mutuelles complémentaires santé se mobilisent. L'objectif est d'inverser la tendance et de favoriser l'accès aux soins à ceux qui y renoncent faute d'argent.

Pour cela, les offres de garantie sont de plus en plus personnalisées:

- adaptées aux besoins réels de chaque profil d'assuré: jeunes, moins jeunes, célibataires, familles, seniors,

- modulables selon les besoins individuels de soins (consultations, médicaments, hospitalisation) et d'équipements (optique, prothèses dentaires ou auditives, orthodontie etc.).

Quant aux courtiers en assurance santé, ils peuvent vous aider à affiner encore plus votre sélection. Pour cela, il suffit en quelques clics d'entrer ses critères personnels, afin de trouver l'offre la mieux adaptée en terme de rapport qualité/prix.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • surfer1 le lundi 11 fév 2013 à 09:09

    Les mutuelles c'est l'arnaque ultime : regardez le nombre de pubs TV ou radio concernant ces mutuelles. Il y a une déperdition en ligne énorme. Et si elles se battent autant pour capter le client c'est bien que ça leur rapporte un max, le gâteau est énorme. Par ailleurs la généralisation des mutuelles c'est la fin du ticket modérateur, la concrétisation ultime de la déresponsabilisation des individus autant dire la fin de la sécu. Ce sujet est très grave.

  • lorant21 le samedi 9 fév 2013 à 13:53

    J'ai l'impression qu'on ressort le même sondage tous les ans. C'est comme le rapport d'Emmaus: depuis 30 ans, la situation du logement empire tous les ans. Ou la CGT pour laquelle les salaires baissent depuis 1968...

  • bignou56 le vendredi 8 fév 2013 à 23:37

    Les mutuelles d'entreprise,c'est aussi l'arnaque (surtout pour les non-cadres).Le pire ,c'est que c'est obligatoire et on n'est obligé d'en prendre une meilleure ailleurs

  • bignou56 le vendredi 8 fév 2013 à 23:32

    Perso,je ne prends pas de mutuelle car ce n'est pas rentable.Avec une mutuelle famille a 100 euros par mois,j'y perd car sur l'année nous avons eu 800 euros de remboursements mutuelles pour 3 personnes. ----Faites le calcul en notant chaque mois les parts mutuelles !!!-----et même si une année,j'y perds,je suis sur que sur 25 ans j'y gagne à ne pas prendre de mutuelle.