Rennes se paie la tête du Lyon

le
0

Sous une grosse chaleur, Philippe Montanier est allé chercher une victoire inespérée à Gerland (1-2). Rigoureux et appliqués, les Rennais ont surpris des Lyonnais qui n'ont toujours pas trouvé remèdes à leurs maux.


Lyon - Rennes
(1-2)

N. Fekir (11') pour Lyon , P. Henrique (6'), M. Zeffane (55') pour Rennes.


Si le peloton du Tour de France se souvient encore de Mûr-de-Bretagne, les Lyonnais n'oublieront pas de sitôt le mur de Bretagne. Parce qu'ils ont pédalé, cette après midi, les hommes d'Hubert Fournier ! Sur petit braquet pour affronter cette pente, et sous une chaleur de plomb, les membres de la team OL ont d'abord été surpris après une chute de Mapou Yanga-Mbiwa, peu avant la sortie de leur puncheur, Nabil Fekir. En queue de peloton, pour la troisième fois déjà cette saison, Alexandre Lacazette a été lâché et ne semblait même pas à même de terminer dans les délais. Voiture balai pour lui. Dans les pourcentages les plus compliqués, Nabil Fekir a rapidement été rattrapé par un jeune grimpeur, Mehdi Zeffane, qui a fait d'une pierre deux coups en crucifiant son ancienne équipe et en s'emparant du maillot jaune du meilleur retour gagnant.

Action, réaction


Avec la quasi totalité de ses recrues sur la pelouse au coup d'envoi, l'Olympique Lyonnais doit cette après midi se rassurer sur la qualité de son jeu. En face, le bus de Philippe Montanier se gare tranquillement à Gerland sans aucun joueur à vocation offensive dans le onze de départ. Puisque l'ambition fait mourir son maître, les Rennais ont préféré se mettre à l'abri. Et comme il n'y a pas vraiment de logique dans le football, ce sont bien les Bretons qui ouvrent la marque en tout début de match après une grosse erreur de Mapou Yanga-Mbiwa (7e), aussi inspiré que Bakary Koné sur cette perte de balle. Après l'ouverture du score de Pedro Henrique, les Lyonnais se mettent enfin à jouer. En quelques minutes, certains automatismes s'enclenchent et les hommes d'Hubert Fournier font finalement sauter le verrou rennais. Nabil Fekir reprend de volée un bon centre de Rafael et ne laisse aucune chance à Costil (11e).

La confiance retrouvée, Fekir tente de doubler la mise, mais son enroulé du gauche passe à quelques centimètres du poteau (19e). Si devant, Lyon…










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant