Rennes s'éclate, Bordeaux enchaîne et Bastia respire.

le
0
Rennes s'éclate, Bordeaux enchaîne et Bastia respire.
Rennes s'éclate, Bordeaux enchaîne et Bastia respire.

De l'intensité, de jolis buts et des retournements de situation dans tous les sens. Bordeaux revient en haut du classement en prenant la mesure de Lille, Bastia prend un bon bol d'air dans la course au maintien, à l'inverse de Guingamp, rejoint au buzzer par Nantes.

En Avant de Guingamp 2-2 FC Nantes

Buts : Bénézet (3e) Salibur (24e) pour Guingamp // Kerbrat (64e c.s.c) et Sabaly (90 + 1) pour Nantes

Scénario catastrophe au Roudourou. Alors que les Bretons avaient la victoire en main, Guingnamp a faibli dans les derniers instants et laisse filer des points qu'il pourrait bien regretter plus tard. Ça avait pourtant bien débuté pour l'EAG. A défaut de se montrer très dangereux, l'EAG se montre très réaliste, marquant sur ses deux seules véritables occasions de la mi-temps. Bénézet ouvre le score en opportuniste et offre le second à Salibur. Mais les choses se gâtent ensuite, surtout quand Kerbrat marque contre son camp. Les Canaris se mettent alors à pousser, laissant des espaces et un Bénézet malchanceux qui volleye sur la transversale de Riou. Dommage car dans les derniers instants, les Nantais et Sabaly, grâce à un numéro de soliste, s'évitent la défaite. Guingamp reste toujours scotché à la zone rouge.

ES Troyes Aube Champagne 2-4 Stade rennais FC

Buts : Camus (7e), Jean (15e) pour Troyes Diagne (21e s.p, 39e s.p) Dembele (28e) et Grosicki (81e) pour Rennes

Rennes est en train de nous habituer aux remontées fantastiques. Comme face à Lorient la semaine dernière, les Bretons ont attendu d'être menés deux buts à zéro avant de se mettre à jouer. Oui, l'ESTAC s'était bien mis dans les meilleures dispositions grâce à Fabien Camus dès la 7e, d'une superbe frappe des 25 mètres. Il est ensuite passeur pour Corentin Jean. Le début du petit cauchemar. Deux fautes bêtes, deux pénalties et deux buts de Fallou Diagne d'abord, qui met fin à la malédiction des Rennais dans cet exercice. Entre temps, l'une des révélations de cette saison, Ousmane Dembelé avait inscrit le but de l'égalisation avec une action pleine de sang froid. Si bien que les Bretons rentrent au vestiaire avec l'avantage. En deuxième période, c'est récital offensif pour les hommes de Montanier, sous l'impulsion de Boga et Dembelé. Ça va d'un but à l'autre, Jean manque l'égalisation à 3-3, et Grosicki alourdit la charge, après s'être amusé de trois défenseurs dans le dernier quart…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant