Rennes passe difficilement, grâce à Costil

le
0
Rennes passe difficilement, grâce à Costil
Rennes passe difficilement, grâce à Costil

Rennes arrache la qualification au bout du suspense face à des Rémois peu réalistes. Benoît Costil, impérial lors de cette séance de tirs aux buts, permet aux siens d'aller disputer le quart de finale de la coupe à Louis II en février prochain.

Rennes/Reims : 1-1 (5 tab 4)
Buts : Armand (29e sp) pour Rennes ; Kyei (70e) pour Reims

Dix centimètres. Une distance ridicule comparée à l'immensité du rectangle vert de la Route de Lorient. Mais à dix centimètres près, Christopher Glombard ne fauche pas Pedro Henrique dans sa surface pour offrir l'ouverture du score aux Rennais. À dix centimètres près, Antoine Conte n'est pas en position de hors-jeu et peut faire marquer Grégory Bourillon dans la prolongation. À dix centimètres près, la lourde frappe de Gaëtan Charbonnier ne vient pas s'écraser sur le montant de Benoît Costil. À dix centimètres près, Reims se qualifie. De quoi laisser des kilomètres de regrets aux Champenois, défaits lors de la cruelle séance de tirs aux buts (1-1, 5-4 aux t-a-b).
Un arbitredge lourd de conséquences
Les deux équipes commencent le match tambour battant. On assiste à un vrai bon match de coupe. Pas de round d'observation comme c'est souvent de coutume en Ligue 1. Les Rémois sont les premiers à lancer les hostilités. David N'Gog, bien servi par Nicolas De Préville manque sa reprise au premier poteau dès la 5ème minute. Les Rennais répondent immédiatement par l'intermédiaire de leurs deux ailiers, Christian Brüls et Pedro Henrique, très en vue ce soir. Le Belge trouve le Brésilien sur un long centre mais ce dernier est trop court pour ajuster sa reprise. Les Rennais, bien en jambes, malgré l'absence de Paul-Georges Ntep, leur principale arme offensive, prennent l'ascendant sur leur adversaire du soir. Glombard, dépassé comme ses coéquipiers, fauche alors Pedro Henrique. La faute est à l'extérieur de la surface mais M.Desage désigne le point de pénalty. Sylvain Armand ne se laisse pas avoir par le bluff de Kossi Agassa : 1-0. Un but qui a le mérite de réveiller le Stade de Reims. David N'Gog, une nouvelle fois servi par De Préville, ne parvient pas à cadrer sa reprise. Peu avant la mi-temps, Christopher Glombard se rend coupable d'une nouvelle erreur. Il cherche Kossi Agassa en retrait mais Toivonen a tout lu. Le renard des surfaces, muet depuis le 29 novembre, est à deux orteils de doubler la mise mais est devancé par le portier rémois. Sébastien Desage renvoie tout le monde au vestiaire après 45 minutes animées.
Le show Pedro Henrique, des Rémois joueurs
Reims revient sur la pelouse avec plus d'ambitions. Comme en...







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant