Rennes : les agriculteurs restent mobilisés devant la préfecture

le , mis à jour à 15:32
8
Rennes : les agriculteurs restent mobilisés devant la préfecture
Rennes : les agriculteurs restent mobilisés devant la préfecture

Après deux jours d'action sur la RN12 et alors que plusieurs dizaines d'agriculteurs en colère ont déversé jeudi du fumier, de la paille et des pneus à plusieurs endroits de Quimper (Finistère) avant de se faire déloger par les forces de l'ordre, les paysans bretons et sarthois poursuivent leur mobilisation ce vendredi.

Depuis 6h30, une cinquantaine d'agriculteurs se sont installés devant la préfecture de région à Rennes en accrochant un panneau sur la grille «On en a plein les bottes» et en mettant le feu des palettes. Une délégation a été reçue par le préfet et les manifestants se sont ensuite rendus en cortège à travers le centre-ville à l'Union régionale des coopératives d'élevages de l'Ouest.   

Si les éleveurs tirent, depuis des mois la sonnette d'alarme en raison des cours trop bas, inférieurs aux coûts de production, auxquels le porc, le lait et la viande bovine sont achetés par les industriels de la transformation, ils ont promis de revenir bloquer ce vendredi dans la matinée des grands axes routiers et la RN12 alors qu'ils ont été délogés jeudi matin après deux jours d'occupation.

Sur cette route, la circulation restera d'ailleurs difficile aujourd'hui en raison de la réfection de la chaussée. «La RN12 sortie Kernilien sera fermée dans les deux sens de la circulation pour une remise en état en cours de journée», prévient la préfecture des Côtes d'Armor.

#Rennes #Criseagricole Les agriculteurs devant la préfecture de Région se réchauffent autour d'un café pic.twitter.com/VaO9QFtrjy— FB Armorique (@bleuarmorique) 22 Janvier 2016

Les agriculteurs estiment ne pas être entendus par le gouvernement alors que Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture a indiqué qu'en accord avec le Premier ministre Manuel Valls, le plan de soutien du gouvernement à l'élevage de 600 millions d'euros serait «ajusté».

«Entre les crises sanitaires qui frappent les palmipèdes, les crises ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • DADA40 il y a 11 mois

    Je ne parle pas de la pollution engendrée par ces "élevages" hors sol. On parle de 20% de sites qui vont fermer , voire 40%. Tant mieux, les autres auront un peu de place pour faire de l'élevage raisonné et pourront vendre le cochon à 3€/kg comme les producteurs bio. Ils vivront beaucoup mieux.

  • DADA40 il y a 11 mois

    Ce matin, il y avait un autre article à propos d'un agriculteur du coté d'Ussel qui vendait ses porcs 1,90€:kg. Mais lui faisait du cochon et non un machin tout flasque bourré d'antibiotique comme en Bretagne avec les porcs et les poilets qui ne sont pas capables de se tenir debout.

  • b26crest il y a 11 mois

    Il y a surproduction de viande ! L'élevage industrielle de masse est une catastrophe, pour les animaux, la nature et la santé. Les éleveurs français ne sont pas les pires en ce domaine, leurs petites exploitations sont très frappés. Augmenter les prix, signifie amplifier le problème, car c'est inciter à produire encore plus. La seule solution est européenne : exigence d'une qualité de viande proche ou égale au BIO : propre !

  • M7097610 il y a 11 mois

    les bretons sont comme les socialistes : ils aiment bien que les autres paient des impôts pour leur verser subventions et remunérations

  • M7097610 il y a 11 mois

    Le Drian va bien pourvoir vendre du porc aux saoudiens vu qu'il arrive à leur vendre les rafales !!!!

  • CBARDAMU il y a 11 mois

    ils n'ont qu'à pas voter socialo, ces jobards de bretons....

  • raspini il y a 11 mois

    Les agriculteurs sont majoritairement de droite. Ils veulent une économie de marché libérale mais pas pour eux pour les autres. Ils me font bien rire ces gens là. On dirait un peu la Grèce, ils veulent toucher des subventions mais ne veulent surtout pas se remettre en question, ni changer de modèle économique. Ils sont pitoyables surtout les agriculteurs bretons.

  • frk987 il y a 11 mois

    Pas croyables ces bretons, votent socialos et vont manifester devant la préfecture socialo....un vrai problème chez eux !!!!!! Je ne parlerais même pas des bonnets rouges.....puis les mêmes qui votent indirectement écolo par le biais du PS. Un mystère ces bretons.....................