Rennes : Grosicki toujours au club

le
0
Rennes : Grosicki toujours au club
Rennes : Grosicki toujours au club

En partance pour Burnley, où un contrat de trois saisons l’attendait, Kamil Grosicki est finalement toujours un joueur du Stade Rennais. Son transfert a capoté dans les dernières heures du Mercato estival.

Le rêve de Kamil Grosicki de rejoindre la Premier League est passé. L’ailier international polonais (28 ans, 44 sélections) était tout proche de s’engager avec Burnley ce mercredi, mais le Mercato estival s’est pourtant terminé sans que son transfert se concrétise. Tout semblait réglé entre les trois parties, puisqu’un accord avait été trouvé sur une indemnité autour de huit millions d’euros entre Rennes et les Clarets. Un contrat de trois ans attendait même le natif de Szczecin de l’autre côté de la Manche. Le récent quart de finaliste de l’Euro 2016 avait quitté le rassemblement de sa sélection nationale pour rejoindre Burnley par avion dans la journée afin d’y passer sa visite médicale, préalable à la signature de son bail.

Grosicki touché par cette situation

Mais l’affaire a capoté au moment de la finalisation des derniers détails. Sans être catégorique, le quotidien polonais Przeglad Sportowy affirme que Rennes serait à l’origine de ce revirement de situation de dernière minute. Burnley se serait retiré des négociations dans l’ultime ligne droite, suite à des différends avec les dirigeants bretons, selon la version de l’entourage du joueur, joint au téléphone par le média et visiblement touché par cette situation.

Sous contrat jusqu’en 2020

Au-delà de son retour compliqué en sélection, à trois jours d’affronter le Kazakhstan pour entamer les qualifications pour la Coupe du Monde 2018, se pose désormais la question de la suite de son aventure à Rennes. Arrivé en provenance de Sivasspor en janvier 2014, il totalise neuf buts en 67 matchs de L1. Mais sous contrat avec le club breton jusqu’en 2020, après avoir prolongé son bail en mars dernier, Grosicki peut-il encore porter le maillot rouge et noir en dépit d’un lien de confiance proche de la rupture ? L’avenir le dira.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant