Rennes gagne à l'angevine

le
0
Rennes gagne à l'angevine
Rennes gagne à l'angevine

Dans un match dominé mais affreusement stérile, le Stade Rennais a finalement emporté la décision face au SCO, d'un but contre son camp à la 91e (1-0).

Stade rennais 1-0 Angers SCO

Buts : Bouka Moutou csc (91e) pour Rennes

Que peut apporter Gourcuff à Rennes ? La question a été largement posée et, ce soir, pointe un début de réponse : pas grand-chose tant que ses avants ne marqueront pas. Entré à la mi-temps, le Breton a apporté sa technique et une bonne dose d'envie, mais les mouvements désordonnés de l'attaque rennaise ne lui ont jamais permis de trouver de solutions intéressantes. Alors Rennes l'a joué à l'angevine, bien aidé par Bouka Moutou, buteur contre son camp sur corner dans les arrêts de jeu. Une défaite dans le money time pour le SCO, signe que les temps ont tourné pour les hommes de Stéphane Moulin. Rennes recolle à deux points du Sporting Club de l'Ouest.

Fast food avant famine


Le début de match est marqué par l'empreinte de Ketkeophomphone. Le speaker n'a pas terminé de prononcer son blase que Billy décale Saïss, dont le centre parfait ne trouve qu'une tête hors cadre de Sunu, seul au second poteau. BK continue de régaler en prenant centres, rebonds et interceptions mais, si son activité est consistante comme un triple whopper, c'est bien Rennes qui reprend doucement la possession du ballon et du terrain. Le Stade tente de faire vivre le ballon, le SCO maintient un pressing intense.

Résultat, les occasions sont pauvres comme le palmarès de Rolland Courbis. Dembele est invisible, le petit Salles-Lamonge – première titularisation en Ligue 1, à la place de Gourcuff – se fait manger par Cheikh N'Doye, et M'Bengué invalide le but de Sio en gênant depuis une position de hors-jeu l'intervention de Petric. Pas de but casquette pour l'ex de Troyes, qui a visiblement décidé de vendre tous ses gardiens. La plus belle occasion de la première mi-temps est finalement pour Yattara quand, d'une jolie tentative de retourné, il... blesse Gilles Sunu, dont la mi-temps aura été définitivement moisie. Remplacement par Benrahma dès la 43e pour lui.

Duel de remplaçants


Il n'a pas le loisir de voir entrer Yoann Gourcuff à la mi-temps. Ni N'Doye dévisser sa tête ou obtenir un corner tout en puissance. Pour le reste, Sunu ne manque pas grand-chose, le jeu reste d'une stérilité à…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant