Rennes et Saint-Étienne à la fête, Troyes officiellement relégué

le
0
Rennes et Saint-Étienne à la fête, Troyes officiellement relégué
Rennes et Saint-Étienne à la fête, Troyes officiellement relégué

Dans la course aux places européennes, Rennes s'est provisoirement invité sur le podium tandis que Saint-Étienne a rappelé qu'il était toujours là. Quant à la lutte pour le maintien, Toulouse a montré un visage conquérant. Reims et le Gazélec, eux, n'en finissent plus de s'enliser.

Guingamp 2-2 Montpellier

Buts : Salibur (5e) et Sorbon (47e) pour Guingamp // Sanson (34e, 53e) pour Montpellier

Dans la bataille homérique du maintien, Guingamp et Montpellier s'érigent comme les deux clubs qui ont récolté le plus de points dans les confrontations directes entre les six équipes luttant pour leur survie dans l'élite. Il fallait donc s'attendre à des débats animés et les acteurs n'ont pas déçu. Avec notamment un éblouissant Morgan Sanson côté héraultais, auteur d'un doublé pour sa première titularisation depuis décembre. Sur une longue touche, le milieu profite des espaces laissés par la défense guingampaise pour égaliser après le missile lâché par Salibur en guise d'ouverture du score précoce. En seconde période, dans la foulée de l'avantage donné par Sorbon, Sanson endosse de nouveau le costume de sauveur en ramenant encore les siens au score au terme d'un joli mouvement collectif. Un match mouvementé jusqu'au bout puisque Martin et Boudebouz ratent de peu le coche pour le MHSC, tandis que Coco manque le but de la victoire côté breton. Un résultat qui ne fait les affaires de personne, mais qui a le mérite de maintenir en éveil les deux formations dans leur lutte pour le maintien.

Troyes 0-1 Angers

But : Diers (90+2e) pour Angers

L'issue ne faisait plus aucun doute depuis plusieurs semaines. C'est désormais bel et bien officiel : l'ESTAC évoluera officiellement en Ligue 2 la saison prochaine après une sixième défaite consécutive dans l'élite. Un couperet qui est tombé dans le temps additionnel et dont le bourreau se nomme Diers. Un succès angevin qui a tardé à se dessiner. Au terme d'une première période morose où les occasions ne sont pas légion de part et d'autre, ce sont les Troyens qui se distinguent les premiers grâce à Hummet. Puis Darbion ainsi que Saunier et Azamoum mettent à contribution Letellier dans les derniers instants de la partie. Mais rien n'était en faveur de Troyes cette saison. Tout l'inverse de valeureux Angevins qui peuvent encore se plaire dans l'ombre à rêver d'Europe.
[H2…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant