Rennes aurait mérité mieux face à un triste Bordeaux

le
0
Rennes aurait mérité mieux face à un triste Bordeaux
Rennes aurait mérité mieux face à un triste Bordeaux

Au terme d'un match loin d'être sexy, Rennais et Bordelais se séparent sur un match nul un but partout. Plus entreprenants que leurs adversaires du jour, les Rennais ont manqué de chance cet après-midi et les Girondins de Bordeaux peuvent s'estimer heureux de rentrer au bercail avec un point dans la poche.

Stade rennais FC 1-1 Girondins de Bordeaux

Buts : Contento (csc, 44e) pour Rennes // Pallois (66e) pour Bordeaux

Avoir sur le banc de touche deux entraîneurs réputés pour aimer le beau jeu n'est pas une condition suffisante pour avoir un show de qualité. C'est un peu la leçon qu'il faut tirer au terme de ce match du dimanche entre le Stade Rennais et les Girondins de Bordeaux. La Ligue 1 manque de spectacle et de peps pour remplir les enceintes françaises ? Et bien ce n'est après cette rencontre que les choses risqueront de changer. Pourtant l'enjeu était là: en gagnant aujourd'hui, l'une ou l'autre des équipes avait l'occasion de remonter dans le haut du classement et, sur le papier, les spectateurs avaient des raisons de croire qu'ils allaient voir du beau foot cet après-midi. Manqué. A l'arrivée, c''est sur un match nul tristounet que les deux équipes se séparent.

Chiant comme la pluie


" On ne prend pas de risques". À la pause, Greogory Sertic a parfaitement résumé la première mi-temps des Girondins de Bordeaux. Sans réelles ambitions dans le jeu, sans envie non plus, les hommes de Jocelyn Gourvennec vont se faire punir en toute fin de première période sur un but contre son camp de Diego Contento après un centre fort de Giovanni Sio (44e). Pourtant, en face, on ne peut pas non plus dire que les Bretons ont été franchement dangereux. En effet, à part un bon centre de Danzé repris de la tête par Hunou (20e) et une frappe de Grosicki bien détournée par Carrasso (25e) les joueurs du Stade Rennais jouent pépère, avec le frein à main, et le public du Roazhon Park se demande s'il n'aurait pas mieux fait de rester sous la couette en ce dimanche pluvieux. Alors certes, avant de voir le ballon rouler dans les cages de Carrasso, les Girondins auraient sans doute pu ouvrir le score à plusieurs reprises mais ni Ménez (20e, 36e) ni Rolan (30e) ne font suffisamment preuve de réalisme et Benoît Costil rentre aux vestiaires sans avoir réalisé le moindre arrêt. Si le public rennais applaudit ses joueurs à la pause, c'est plus dans l'espoir de voir du mieux en seconde période que pour le remercier du spectacle offert lors du premier acte.

Bordeaux…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant