Rennes arrache la victoire, Reims se donne de l'air et enfonce Bordeaux

le
0
Rennes arrache la victoire, Reims se donne de l'air et enfonce Bordeaux
Rennes arrache la victoire, Reims se donne de l'air et enfonce Bordeaux

Le Stade Rennais a possiblement envoyé Toulouse en Ligue 2 ce samedi tandis que Reims a explosé Bordeaux, totalement perdu à Auguste-Delaune.

En Avant de Guingamp 2-2 Angers SCO

Buts : Sloan Privat (39e) et Thibault Giresse (66e sp.) pour les Guingampais // Pierrick Capelle (31e) et Ketkeophomphone (78e) pour le SCO d'Angers

Un match entre deux clubs malades dans ce championnat, désespérément à la recherche de points depuis plusieurs journées. Alors forcément, Guingampais et Angevins ne prennent aucun risque lors du premier quart d'heure et préfèrent se tester avant d'aller à l'abordage. Une demi-heure passe, rien ne se passe. Et c'est à la 31ème minute de jeu que le match démarre, avec un but stratosphérique de Capelle. Sur une petite remise de Mangani, le numéro 15 contrôle de la poitrine à l'opposée des cages guingampaises avant d'envoyer une volée exceptionnelle qui finit dans la lucarne de Jonas Lössl. Un but qui coûte cher pour Capelle, puisque sur l'action, il goûte aux crampons guingampais et saigne au niveau de la cheville. Le joueur de 28 ans ne peut pas continuer : Mohamed Yattara doit rentrer pour remplacer le buteur angevin. Une ouverture du score qui réveille les Bretons. Huit minutes après le premier but, Blas résiste au pressing aux abords de la surface et sert à ras terre le renard Privat, qui n'a plus qu'à pousser le ballon dans les buts. Guingamp relance un match qui commence doucement à s'emballer. Et pour preuve : Cheick Ndoye, sur des airs de Jackie Chan, arrive crampons en avant sur le dos d'Angoua. Un geste pas forcément dangereux mais pas assez contrôlé pour l'arbitre, qui envoie le Sénégalais aux vestiaires. Après une entame de jeu parfaite, le match tourne au cauchemar pour les visiteurs, qui bénissent la fin de la première mi-temps pour pouvoir souffler. Et il y a de quoi : dès le début du deuxième acte, Angers est acculé par l'EAG qui pousse fort pour essayer de prendre l'avantage au score. Et finalement, après l'heure de jeu, Salibur s'écroule dans la surface après un contact sur Traoré et l'inévitable se produit : pénalty pour Guingamp. Giresse ne se fait pas prier et permet à ses coéquipiers de prendre logiquement l'avantage. Les hommes de Stéphane Moulin n'y arrivent pas, alors Bouka Moutou a une idée avant les dix dernières minutes du match : faire du théâtre pour provoquer un coup de sifflet. Et ça fonctionne !…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant