Rennes accroche Lorient

le
0
Rennes accroche Lorient
Rennes accroche Lorient

Dans un derby breton assez plaisant, surtout en deuxième période, les deux équipes n'auront pas su faire la différence et se séparent ainsi sur un match nul plutôt logique, 1-1.

FC Lorient - Stade rennais FC

Buts : Guerreiro (25e) pour les Merlus // Grosicki (68e) pour les Rennais

Les yeux rivés sur sa montre, Benoit Bastien porte le sifflet à sa bouche avant de désigner le rond central. Le geste classique lors de la validation d'un but. Car si personne n'a vraiment pu voir si le coup franc de Grosicki avait réellement franchi la ligne, l'arbitre de la rencontre, lui, n'a aucune hésitation. Sa montre équipée de la Goal-line Technology vient de vibrer, le but est validé. Les Rennais peuvent exulter et fêter ce but comme il se doit, ils sont de retour dans la course. Une course qu'ils finiront à égalité avec Lorient. Logique dans l'ensemble.

Guerreiro le buteur


Si, pour certains, un derby ça se gagne, pour Philippe Montanier, apparemment, ça ne se perd pas. En alignant une équipe tristement défensive, l'entraîneur rennais se pointe sur la pelouse du Moustoir avec des ambitions à faire pâlir Mourinho lors d'un Real-Barça. Et après un début de match plutôt calme, sans rien à signaler, les Lorientais prennent logiquement le dessus sur leurs compatriotes rennais. La frappe de Jouffre a beau passer très loin des montants de Diallo (17e), elle n'en reste pas moins symptomatique d'un danger de plus en plus oppressant sur le camp rennais. La punition finit même par tomber quelques minutes plus tard, lorsque Waris réalise un solide travail sur le côté gauche avant de s'infiltrer dans la surface pour offrir, sur un plateau, l'ouverture du score à Raphaël Guerreiro (25e). Les Rennais essaient bien de relever la tête mais leur jeu reste brouillon, sans folie, ce qui permet à Lecomte de passer une fin d'après-midi relativement tranquille. Ce qui n'est pas vraiment le cas de son homologue rennais, qui doit s'interposer sur une tentative de Jouffre juste avant la pause, pour empêcher les locaux de faire le break.

Des rouges et de la GLT


Alors que les Merlus ont le match en main, Lamine Koné, sympa comme tout, décide de filer un petit coup de pouce aux Rennais. Et pour ça, le défenseur lorientais n'a pas fait les choses à moitié : deux cartons jaunes, évitables, en cinq minutes avec un coup franc excentré en bonus. Une belle preuve de générosité de la part de l'Ivoirien. Sans doute…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant