Rennes a fait exploser Nantes dans le derby

le
0
Rennes a fait exploser Nantes dans le derby
Rennes a fait exploser Nantes dans le derby

Ultra-réaliste en première période, Rennes a donné la leçon à Nantes pendant quarante-cinq minutes dans le derby de l'Ouest dimanche avant de gérer son avantage après la pause (4-1). Un succès qui replace les Bretons dans la course au podium tout en stoppant la série d'invincibilité des Canaris.

Le debrief

Pour remporter le derby de l’Ouest et stopper la série de treize matchs sans défaite en L1 de Nantes, Rennes y a mis les formes. Portés par un Ousmane Dembélé irrésistible durant les quarante-cinq premières minutes, les Bretons ont fait exploser des Canaris méconnaissables par rapport à leurs prestations de ces dernières semaines. Ils se replacent ainsi dans la course au podium, en étant désormais quatrièmes du classement et seulement devancés à la différence de buts par Nice. Pour les Nantais en revanche, cette défaite confirme l’enrayement de la belle dynamique, déjà observée à Sochaux dans la semaine avec l’élimination en quarts de finale de la Coupe de France. Si leur situation comptable n’est pas encore rédhibitoire pour un ticket européen en fin de saison, ils ont envoyé des signaux inquiétants ce dimanche.

Le 4-4-2 inhabituel proposé par Rolland Courbis a mis au supplice les hommes de Michel Der Zakarian, battus dans tous les duels et dépassés par la vivacité des attaquants rennais. Il faut dire que le but de Dembélé dès la première minute a donné le ton. Son replacement dans l’axe, lui permettant de se balader sur toute la largeur du terrain, a globalement donné une autre dimension au secteur offensif. Ses inspirations techniques et ses décalages ont rythmé la première période, où les Rennais ont fait preuve d’un froid réalisme pour inscrire quatre buts et plier le match avant même la mi-temps. Ils se sont contentés de gérer tranquillement les débats au retour des vestiaires, même si la réduction du score d’Adryan et l’expulsion stupide de Giovanni Sio ont fait planer un léger doute. Mais Benoît Costil a pris le relais avec talent. La recette est éprouvée et confirme que Rennes est bien un prétendant à une belle surprise en fin de saison.

Le film du match

1ere minute (1-0)
Coup-franc pour Rennes sur la droite. Grosicki centre au point de penalty et Bedoya repousse mal le danger de la tête. O.Dembélé hérite du ballon à l’entrée de la surface, résiste à Thomasson et place un tir du bout du pied droit qui se loge dans la lucarne de Ré.Riou.

7eme minute
Lancé sur la droite, Grosicki temporise avant de centrer au sol vers O.Dembélé. L’attaquant rennais passe devant Sabaly pour reprendre du droit en une touche. Ré.Riou s’interpose avec ses pieds sur cette frappe à bout portant.

15eme minute (2-0)
D’une transversale effectuée de la droite, Danzé trouve un Grosicki parti à la limite du hors-jeu. L’international polonais réussit un contrôle de la poitrine parfait, évite le tacle de Cana et touche le ballon du pointu juste devant Ré.Riou pour pousser le ballon au fond des filets.

23eme minute (3-0)
Coup-franc pour Rennes sur la gauche. Dembélé dépose son centre au point de penalty, où M'Bengué, couvert par Bedoya au départ, manque sa reprise du gauche, ce qui trompe un Ré.Riou dont l’intervention de la main gauche manque aussi de fermeté.

41eme minute
Contre rondement mené par les Rennais. En fin d’action, G.Fernandes décale sur la droite O.Dembélé, qui frappe en force au premier poteau dans un angle fermé. Ré.Riou est bien placé pour dévier le ballon en corner des deux poings.

43eme minute
Une tête de dégagement a priori anodine d’Armand se transforme en excellent ballon à négocier pour O.Dembélé, après une feinte de Sio devant Vizcarrondo. L’attaquant rennais se présente seul face à Ré.Riou, mais s’emmêle les pinceaux au moment de conclure.

45eme minute (4-0)
Sio lance dans la profondeur O.Dembélé, parti depuis son propre camp. Il pénètre dans la surface nantaise et défie Cana en un-contre-un avant de prendre Ré.Riou à contre-pied d’un tir du droit au premier poteau.

59eme minute (4-1)
Servi par Sabaly sur le côté droit, Thomasson s’infiltre entre Armand et la ligne de but pour fixer la défense rennaise avant de chercher Adryan en retrait. Le milieu brésilien reprend en force du droit et bat Costil en plein centre.

67eme minute
Sur un duel aérien avec Sabaly, Sio met un coup de coude dans le visage du latéral nantais. L’attaquant rennais écope d’un deuxième avertissement logique, synonyme de carton rouge.

77eme minute
Coup-franc pour Nantes excentré sur la droite. Audel dépose son centre sur la tête de Bammou. La reprise de l’attaquant nantais est déviée du bout des doigts par Costil sur son poteau. Dans la foulée, le tir de Vizcarrondo est contré par G.Fernandes.

90eme minute+1
Décalé sur la gauche, Bammou centre au second poteau vers Bedoya, toute la défense rennaise se trouant. Après un contrôle du droit, l’international américain tire en force dans un angle fermé. Costil est bien placé pour repousser le tir nantais du pied.

Les joueurs à la loupe

Rennes
Rien n’arrête O.DEMBELE. La pépite sortie du centre de formation rennais a certainement réalisé sa prestation la plus aboutie chez les professionnels. Insaisissable balle au pied, il a encore étalé son sens du dribble et du but, avec un triplé. Son association avec GROSICKI, inspiré d’un bout à l’autre du match, a mis au supplice la défense nantaise. GOURCUFF et SIO n’ont pas vraiment suivi le tempo. Si le premier a affiché ses limites physiques du moment et a trop peu de risques, le second a rendu une nouvelle copie insipide jusqu’à se faire expulser bêtement.

L’abattage énorme de G.FERNANDES à la récupération et dans le travail de harcèlement du porteur du ballon a porté le milieu rennais. A ses côtés, ANDRE a ramassé les miettes et s’est focalisé sur son rôle d’organisateur du jeu breton. Auteur d’une excellente entame, DANZE a montré la voie en bon capitaine. MBENGUE s’est appliqué à bien bloquer son couloir gauche. ARMAND en difficulté au sein de la charnière, P.MENDES a compensé par son impact dans les duels et sa sérénité dans la relance. COSTIL a vécu un match frustrant, n’ayant rien eu à faire jusqu’à aller chercher le ballon au fond de ses filets. Mais il a sorti deux parades importants en fin de match.

Nantes
Symbole d’une défense en perdition au cours de la première période, CANA a vécu un calvaire durant les quarante-cinq premières minutes. L’international albanais a couvert Grosicki sur le deuxième but rennais et pris le bouillon sur le quatrième. Il a rectifié le tir après la pause, mais le mal était fait. VIZCARRONDO n’a pas franchement relevé le niveau, même si son placement a permis d’éteindre des situations chaudes. Le secteur offensif a connu une journée tout aussi difficile. Jamais dans le coup, BEDOYA est passé à côté de son sujet, sa relance malheureuse dès la première minute vers O.Dembélé ayant donné le ton pour la suite. ADRYAN et THOMASSON ont sauvé leur match en étant impliqués sur le but de leur équipe. Mais cela ne suffit pas à masquer leurs insuffisances techniques dans ce match où ils n’ont rien réussi pendant une heure.

Très nerveux, SIGTHORSSON s’est surtout illustré dans les duels, sans vraiment peser sur la défense. Si GILLET fut l’un des seuls Nantais à surnager, avec un SABALY toujours aussi régulier sur son côté droit, R.GOMIS n’a pas eu son rendement de ces dernières semaines et est apparu à la peine physiquement. MOIMBE s’est longtemps fait balader par Grosicki avant de se libérer dans la dernière demi-heure. Abandonné par ses coéquipiers, RE.RIOU n’a pas grand-chose à se reprocher, hormis de ne pas avoir su mieux lire la trajectoire sur la réalisation de Mbengue.

Monsieur l’arbitre au rapport

Si Ruddy Buquet a parfois sorti des cartons jaunes rapidement, l’arbitre a bien maîtrisé un derby toujours tendu. Une prestation solide et sans accroc majeur à déplorer.

Ça s’est passé en coulisses…

- Patrice Rio a donné le coup d’envoi fictif de la rencontre. L’ancien défenseur international français (67 ans, 17 sélections) avait passé quatorze saisons à Nantes (1970-84) avant de terminer sa carrière au Stade Rennais (1984-1987).

- De nombreux clubs avaient dépêché des observateurs pour assister à la rencontre. Des émissaires de Chelsea, Arsenal, Tottenham, Leicester, Schalke 04, Juventus Turin, Milan AC, FC Barcelone ou encore du Bayer Leverkusen étaient présents.

- Avec 29 060 spectateurs, le Roazhon Park a battu son record d’affluence, qui datait de la réception du PSG le 30 octobre dernier (0-1).

La feuille de match

L1 (29eme journée) / RENNES - NANTES : 4-1

Roazhon Park (29 060 spectateurs)
Temps frais - Pelouse bonne
Arbitre : M.Buquet (6)

Buts : O.Dembélé (1ere, 23eme et 45eme) et Grosicki (15eme) pour Rennes - Adryan (60eme) pour Nantes

Avertissements : Armand (28eme) et Sio (35eme et 67eme) pour Rennes - Sigthorsson (24eme) pour Nantes

Expulsion : Sio (67eme) pour Rennes

Rennes
Costil (6) - Danzé (cap) (6), P.Mendes (7), Armand (5), Mbengue (6) - Grosicki (7) puis Gnagnon (85eme), André (6), G.Fernandes (7), Gourcuff (5) puis Baal (65eme) - O.Dembélé (8) puis Boga (80eme), Sio (3)

N'ont pas participé : Ab.Diallo (g), Zeffane, Quintero, P.Henrique
Entraîneur : R.Courbis

Nantes
Ré.Riou (4) - Sabaly (5), Cana (2), Vizcarrondo (4), Moimbé (3) - R.Gomis (3), Gillet (5) - Thomasson (4) puis Audel (61eme), Bedoya (2), Adryan (4) puis Bammou (61eme) - Sigthorsson (3) puis Sala (72eme)

N'ont pas participé : Dupé (g), Dubois, Djidji, B.Touré
Entraîneur : M.Der Zakarian

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant