Renforts tchadiens au Niger pour reprendre Bosso à Boko Haram

le
0
    N'DJAMENA, 8 juin (Reuters) - L'armée tchadienne a dépêché 
2.000 hommes au Niger en prévision d'une contre-offensive à 
Bosso, ville tombée ce week-end aux mains des djihadistes 
nigérians de Boko Haram, a-t-on appris mercredi de sources 
militaires à N'Djamena et dans la région du Lac Tchad. 
    Le détachement est arrivé mardi dans le secteur, a-t-on 
précisé à Reuters.   
    L'assaut de Boko Haram à Bosso a fait 30 morts dans les 
rangs de l'armée et 50.000 déplacés. La situation était déjà 
préoccupante dans cette région située près du lac Tchad, aux 
confins du Niger, du Nigeria, du Cameroun et du Tchad, où la 
secte islamiste a mené une trentaine d'attaques depuis le début 
de l'année, selon les Nations unies.     
 
 (Madjiasra Nako, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant