René Dosière : "Les écarts du groupe UMP auraient pu être évités"

le
0
Le président du groupe UMP Christian Jacob n'avait pas informé les autres députés UMP de l'existence de ce prêt.
Le président du groupe UMP Christian Jacob n'avait pas informé les autres députés UMP de l'existence de ce prêt.

L'information a provoqué un nouveau séisme politique à l'UMP. Son groupe parlementaire a prêté au parti trois millions d'euros tirés de sa dotation à l'Assemblée nationale. Et cela, peu après les élections législatives de 2012, selon son président Christian Jacob, qui a confirmé une information de Mediapart. La dotation, d'un montant de 10,1 millions d'euros au total en 2014, est tirée du budget de l'Assemblée nationale. Ce sont donc des fonds publics censés servir au fonctionnement des groupes et aux actions qu'ils mènent qui ont permis de renflouer les caisses de l'UMP sans que les parlementaires en soient avertis.

À la suite de cette révélation, le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone a annoncé une prochaine révision des statuts des groupes parlementaires "pour permettre l'exercice d'un contrôle sur l'utilisation qu'ils font des dotations qui leur sont versées". Selon nos informations, il va réunir les groupes ainsi que les trois questeurs de l'Assemblée pour discuter du statut. Pour introduire plus de transparence, il a prévu que tous les groupes se constituent en association avant la fin de l'année, faute de quoi ils ne recevront plus leur dotation. Pour Le Point.fr, René Dozière, député socialiste de l'Aisne et spécialiste des questions relatives au financement de nos institutions, revient sur l'utilisation des fonds par les groupes parlementaires. Comment assurer un meilleur contrôle de l'argent...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant