«Rendez-vous aux jardins» : notre sélection pour profiter du week-end

le , mis à jour le
0
«Rendez-vous aux jardins» : notre sélection pour profiter du week-end
«Rendez-vous aux jardins» : notre sélection pour profiter du week-end

Le mercure s'annonce très élevé dans la moitié sud ce week-end, avec des températures de saison et un ciel ensoleillé dans la moitié nord. Bonne nouvelle : les jardins, parcs et espaces verts vous tendent les bras dans toute la France. La 13e édition de l'opération «Rendez-vous aux jardins» organisée par le ministère de la Culture vous permet de découvrir autrement les espaces verts proches de chez vous et parfois d'accéder à des jardins d'exception rarement ouverts au public... comme celui de l'Hôtel Matignon à Paris.

Des animations, visites guidées...

Flâner, se balader, musarder, déambuler, arpenter… Les Rendez-vous aux jardins se déclinent cette année sur le thème de la promenade. Des concerts, visites guidées, initiation à la biodiversité, expositions vous permettront de profiter encore plus des espaces verts. Attention : de nombreuses entrées ou animations sont gratuites, mais pas toutes !

Carte interactive des animations ce week-end

Notre sélection en Ile de France

PARIS. Dans la forêt de la BNF (XIIIe). Le jardin-forêt de la BNF François-Mitterrand n’ouvre qu’une fois par an. Un guide vous fera voyager au cœur de ce jardin d’un hectare. Quai Mauriac (XIIIe). Samedi et dimanche, de 14 à 18 heures. Tél. 01.53.79.53.79.

SEINE-SAINT-DENIS. Jardiniers sur la corniche à Romainville. Vaste espace encore boisé dans une zone urbanisée, la corniche des forts abrite quelque 49 potagers bio. Au 89, avenue du Colonel-Fabien. Vendredi, de 10 à 17 heures Samedi et dimanche, de 10 à 18 heures.

HAUTS-DE-SEINE. Les paysans des villes à Colombes. L’agriculture en pleine ville : voilà ce que propose l’Agrocité de Colombes, qui rassemble une microferme expérimentale, des jardins collectifs, des espaces pédagogiques… Au 4-12, rue Jules-Michelet. Vendredi et samedi, de 14 à 19 heures. Tél. 01.53.26.72.20.

ESSONNE. Le magnolia de Foujita à Villiers-le-Bâcle. En 1960, l’artiste ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant