"Rendez-lui sa dignité !" : vive émotion en Italie après la mort de Tiziana

le
0
"Rendez-lui sa dignité !" : vive émotion en Italie après la mort de Tiziana
"Rendez-lui sa dignité !" : vive émotion en Italie après la mort de Tiziana

"Rendez-lui sa dignité !". Le cri de douleur de la mère de Tiziana, qui a mis fin à ses jours après la diffusion sur internet d'une vidéo montrant ses ébats sexuels, a relancé vendredi la polémique, au lendemain des obsèques de la jeune femme."Le droit à l'oubli existe mais il ne suffit pas toujours à éliminer les conséquences provoquées par une diffusion virale" sur le net, a expliqué vendredi Antonello Soro, le Garant de la vie privée (autorité indépendante italienne qui protège les libertés fondamentales)."Il convient d'abord de s'interroger sur la conscience que nous avons des pièges auxquels on s'expose lorsqu'on poste sur la Toile des pans de plus en plus importants de notre vie privée", a-t-il jugé.Quatre hommes étaient entendus pour diffamation dans le cadre de l'enquête sur le suicide de la jeune Napolitaine (elle était âgée de 31 ans), qui luttait depuis des mois pour que soit retirée d'internet toute trace d'une vidéo montrant ses ébats sexuels.Elle a été retrouvée pendue, mardi, au domicile de sa tante, à Mugnano, près de Naples (sud).Les quatre individus, des amis de Tiziana auxquels elle avait envoyé sa vidéo pour rendre son petit ami jaloux, sont soupçonnés de l'avoir mise en ligne, à son insu, au printemps 2015.Vues par un million d'internautes, les images s'étaient notamment retrouvées sur des dizaines de sites pornographiques, alimentant les railleries et des humiliations à l'égard de la jeune femme dont la vie était, depuis, devenue un enfer.Tiziana avait déménagé en Toscane (centre-ouest), quitté son travail, tenté de changer de nom. Mais son cauchemar avait continué."Tu filmes ? Bravo !" Ces mots qu?elle dit à son amant sur la vidéo ont été tournés en dérision par de nombreux internautes, au point que cette phrase a été reproduite sur des coques de smartphones, des T-shirts et autres gadgets.A l'époque, Tiziana ne sort plus de chez elle ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant