Rendements élevés dans les résultats retraités de Credit Suisse

le
0
CREDIT SUISSE AFFICHE UNE MEILLEURE PERFORMANCE APRÈS SES RÉSULTATS RETRAITÉS
CREDIT SUISSE AFFICHE UNE MEILLEURE PERFORMANCE APRÈS SES RÉSULTATS RETRAITÉS

ZURICH (Reuters) - Credit Suisse a publié vendredi des performances étonnement bonnes pour sa branche suisse dans le cadre de résultats retraités pour refléter la nouvelle structure opérationnelle du groupe annoncée en octobre.

La banque a retraité ses résultats depuis 2011 jusqu'au troisième trimestre 2015.

Son nouveau directeur général, Tidjane Thiam, en place depuis juillet, veut mettre en avant les divisions les plus performantes du groupe, dont la banque domestique Swiss Universal Bank, qui doit être cotée en Bourse l'an prochain.

Le projet d'introduction en Bourse (IPO) de la banque suisse en 2017 mettra en avant une activité que Credit Suisse juge sous-valorisée, a dit son directeur général.

Le produit de l'IPO devrait également favoriser le rachat par Credit Suisse de petites banques suisses qui souffrent du durcissement de la régulation en matière de fonds propres et de la fin du secret bancaire dans le pays.

Les nouveaux chiffres montrent que les retours sur fonds propres réglementaires de la banque suisse ont été supérieurs à ceux du groupe sur les neufs premiers mois de 2015.

Les résultats ont été étonnamment bons parce que la branche suisse a également affiché un bénéfice avant impôts supérieur à ce qui avait été annoncé en octobre, à 1,976 milliard de francs suisses (1,82 milliard d'euros) contre 1,6 milliard auparavant, grâce à une plus-value immobilière, a précisé son directeur financier David Mathers.

Credit Suisse, la deuxième banque helvétique, a déclaré l'an dernier qu'elle visait un bénéfice avant impôts pour sa banque suisse de 2,3 milliards de francs d'ici 2018.

Tidjane Thiam pousse le groupe vers la banque privée, notamment sur les marchés émergents, au dépend de la banque d'investissement, comme sa grande rivale UBS en 2012.

Credit Suisse a présenté en octobre son projet visant à lever six milliards de francs suisses auprès des investisseurs, à alléger sa banque d'investissement et à réduire le nombre de ses postes, le nouveau directeur général Tidjane Thiam opérant la plus grande refonte de la banque depuis près d'une décennie.

Auparavant, Credit Suisse n'avait que deux division, l'une centrée sur la banque privée et la gestion de fortune et l'autre sur la banque d'investissement.

Ce retraitement n'a pas modifié les comptes consolidés du groupe, a dit la banque, mais ils donnent une vision plus claire des résultats ces dernières années pour les nouvelles divisions, comme pour Swiss Universal Bank.

(Joshua Franklin et Oliver Hirt, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant