Rencontre Hollande-Poutine le 5 juin à Paris sur l'Ukraine

le
8
RENCONTRE HOLLANDE-POUTINE LE 5 JUIN À PARIS POUR PARLER DE L'UKRAINE
RENCONTRE HOLLANDE-POUTINE LE 5 JUIN À PARIS POUR PARLER DE L'UKRAINE

MOSCOU (Reuters) - Vladimir Poutine rencontrera François Hollande le 5 juin à Paris, à la veille des commémorations du Débarquement en France, afin de discuter de la crise en Ukraine.

En marge du sommet de Bruxelles mardi, le président français a indiqué qu'il rencontrerait Vladimir Poutine à l'occasion de sa venue en France pour les célébrations du 70e anniversaire du Débarquement allié du 6 juin 1944, ce qu'a confirmé le Kremlin mercredi.

"Le soir du 5 juin, les présidents des deux pays auront des entretiens sur les problèmes internationaux et bilatéraux fondamentaux, y compris la crise ukrainienne", a précisé Iouri Ouchakov, conseiller du Kremlin pour les affaires étrangères.

Plusieurs chefs d'Etat et de gouvernement dont le président américain Barack Obama seront conviés le 5 juin à un dîner à l'Elysée. La présence de Vladimir Poutine n'y a pas été confirmée de source officielle française.

Le 6, Vladimir Poutine participera à un déjeuner officiel au château de Bénouville, dans le Calvados, avec Barack Obama et la chancelière allemande Angela Merkel notamment, avant d'assister à une cérémonie à Ouistreham, l'une des plages du Débarquement, en compagnie de tous les autres chefs d'Etat et de gouvernement invités.

Iouri Ouchakov n'a pas exclu que Vladimir Poutine prenne contact avec d'autres dirigeants, mais uniquement de manière informelle.

La rencontre de l'Elysée sera la première entre le président russe et un chef d'Etat occidental depuis l'annexion de la Crimée par la Russie au mois de mars.

Même si Vladimir Poutine s'est de nombreuses fois entretenu au téléphone avec ses homologues occidentaux depuis le début de la crise en Ukraine, il n'a plus rencontré un dirigeant occidental en tête à tête depuis les Jeux olympiques d'hiver de Sotchi en février.

Sa dernière visite dans une capitale occidentale remonte au sommet UE-Russie de janvier dernier à Bruxelles.

(Alexei Anishchuk, avec John Irish à Paris; Pierre Sérisier et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mfouche2 le mercredi 28 mai 2014 à 15:51

    rencontre surréaliste en perspective. Avecc notre statège national Toutmou 1er nous risquons juste de perdre la Russie comme partenaire économique pour les 20 prochaines années

  • M7361806 le mercredi 28 mai 2014 à 15:34

    gonzesses et vodka SVP

  • r.espic le mercredi 28 mai 2014 à 13:49

    le principal fournisseur d'énergie pour l'Europe est la Russie pour 39% de ses achats de gaz et 33% de ses achats de pétrole

  • r.espic le mercredi 28 mai 2014 à 13:46

    Plus de 1000 immigrants subsahariens ont tenté mercredi de franchir la frontière séparant le Maroc de Melilla. Environ 500 sont parvenus à entrer dans l'enclave espagnole lors de l'un des assauts les plus massifs depuis 2005, selon les autorités locales.

  • M940878 le mercredi 28 mai 2014 à 12:38

    Hollande se prend pour un grand de ce monde alors qu'il ne représente plus personne

  • M8721653 le mercredi 28 mai 2014 à 12:22

    Tiens notre Gros Mou ne veut plus aller le combattre. Dans l'espoir que notre Président prenne des leçons auprès de Poutine pour apprendre à se faire aimer de son peuple. Les français aimeraient bien avoir un vrai Chef

  • M156470 le mercredi 28 mai 2014 à 12:01

    Il est comme Fiasco 1er, Poutine aime plaisanter, il ne risque pas de lui filer une fessée.

  • M156470 le mercredi 28 mai 2014 à 12:00

    Le moment est venu de dire à Poutine contre quel Pays on va bientôt engager une nouvelle guerre pour remonter dans les sondages...

Partenaires Taux