Rencontre entre Raul Castro et Barack Obama aux Nations unies

le
0

NATIONS UNIES, 29 septembre (Reuters) - Le président américain Barack Obama et son homologue cubain Raul Castro se sont rencontrés mardi au siège des Nations unies à New York, deux mois après le rétablissement des relations diplomatiques entre leurs deux pays. Les deux hommes se sont serré la main, comme ils l'avaient déjà fait en décembre 2013 aux obsèques de l'ancien président sud-africain Nelson Mandela. Lors d'un entretien "constructif et empreint de respect", Raul Castro a insisté pour que Washington lève l'embargo commercial qui frappe son pays et que les Etats-Unis rendent aux Cubains la base navale de Guantanamo, a dit le chef de la diplomatie cubaine, Bruno Rodriguez. "Le rythme du processus de normalisation des relations entre Cuba et les Etats-Unis dépendra de la levée du blocus", a-t-il ajouté. De son côté, Barack Obama a souligné que la poursuite des réformes à Cuba ne pouvait qu'influer sur les décisions de Washington, a dit la Maison blanche. Les deux présidents ont évoqué les moyens de renforcer la coopération bilatérale. Barack Obama "a salué les progrès réalisés dans les relations diplomatiques et a souligné que la poursuite des réformes à Cuba renforcerait l'impact des initiatives américaines en matière réglementaire", a précisé la présidence américaine dans un communiqué. Prenant la parole lundi devant l'Assemblée générale de l'Onu, Raul Castro a déclaré qu'il ne pourrait y avoir de normalisation des relations que si Washington met fin à son embargo commercial et restitue la base de Guantanamo. Le dirigeant cubain a également posé comme condition l'arrêt des émissions de radio et de télévision de propagande anticommuniste à destination de l'île et la fin des "programmes de subversion et de déstabilisation". Il a aussi demandé des indemnités pour les "dommages humains et économiques qu'endure toujours le peuple cubain". Seul le Congrès des Etats-Unis, dont les deux chambres sont à majorité républicaine, peut lever l'embargo commercial en vigueur depuis février 1962. (Jeff Mason, Hugh Bronstein et Roberta Rampton; Henri-Pierre André et Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant