Rencontre entre Castro et le chef de la Chambre de commerce US

le
0
    LA HAVANE, 14 janvier (Reuters) - Le président de la Chambre 
de commerce des Etats-Unis a rencontré le président cubain Raul 
Castro et d'autres responsables de la politique économique 
cubaine vendredi, avant l'arrivée à la Maison blanche la semaine 
prochaine d'un gouvernement républicain peu enclin à la 
normalisation des relations entre les deux pays. 
    La Chambre de commerce américaine demande notamment au 
gouvernement cubain de signer un certain nombre d'accords 
négociés ces 18 derniers mois avec de grandes entreprises 
américaines comme General Electric  GE.N  ou Google  GOOG.O , 
avant l'arrivée au pouvoir de Donald Trump vendredi prochain. 
    Le président de la Chambre de commerce, Thomas Donohue, 
était accompagné de Maurice Greenberg, PDG de l'assureur C.V. 
Starr & Co. La Chambre, opposée à l'embargo commercial imposé à 
Cuba par les Etats-Unis, a vu d'un bon oeil le processus de 
normalisation entre les Etats-Unis et Cuba enclenché par le 
président démocrate Barack Obama fin 2014. 
    Ce processus prévoit la signature de 17 accords entre les 
deux anciens ennemis de la Guerre froide.  
    Les touristes américains sont plus présents à Cuba et les 
vols directs entre les deux pays sont désormais autorisés, mais 
aucun accord commercial ou d'entreprise n'a été signé. 
    Donald Trump a nommé le juriste Jason Greenblatt, qui 
travaillait dans son entreprise, la Trump Organization, au poste 
de négociateur pour les questions internationales sensibles, 
dont fait partie le dossier cubain.     
    John Kavulich, qui préside le U.S.-Cuba Trade and Economic 
Council, explique que, pour les dirigeants d'entreprises 
américains, l'heure n'est pas à demander plus à Cuba, mais à 
"préserver ce qui existe de la prochaine administration Trump". 
    "Les sociétés américaines ont besoin que le gouvernement 
cubain développe rapidement et de façon importante ses achats de 
produits et services et autorise une présence hautement visible 
des sociétés", déclare-t-il. 
 
 (Marc Frank; Danielle Rouquié pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant