Renault veut construire des moteurs en Roumanie

le
0
Le constructeur se défend de délocaliser l'activité de son site de Douvrin.

Renault se serait bien passé de cette possible polémique. Mais quelques semaines après avoir reconnu avoir licencié à tort trois cadres accusés d'espionnage et un an après les remous créés par l'affaire de la Clio - qu'il envisageait de délocaliser en Turquie -, le constructeur doit à nouveau rendre des comptes.

Le groupe a décidé de confier la production de deux nouveaux moteurs à ses sites en Roumanie et en Espagne, a-t-il déclaré vendredi. Le H4 (3 cylindres) et le H5 (4 cylindres) seront respectivement fabriqués à partir de 2013 sur le site Dacia de Pitesti, spécialiste du low-cost, et à Valladolid (dès 2012). L'annonce avait déjà été faite dans ces deux pays, mais Renault s'était gardé de le claironner en France.

Cette décision pourrait avoir des répercussions sur La Française de mécanique de Douvrin, dans le Nord. Cette usine, détenue à parité par PSA Peugeot Citroën et Renault, fabrique le moteur D4, un 4 cylindres moins

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant